Psycho et séduction

1 2 3 4 Articles plus anciens »

Sexualité : de la révolution industrielle à la révolution sexuelle

Bienvenue dans ma rubrique psycho et séduction qui s’attache à comprendre l’évolution de la sexualité des cent dernières années.

Mes arrière-grands-parents fantasmaient-ils sur les mêmes thèmes sexuels qu’aujourd’hui ? j’aurais tendance à vous répondre oui et non.

100 ans, c’est très peu, quelques générations de femmes et d’hommes qui rêvaient aussi d’amour hétéro, d’aventures homosexuelles, de candaulisme, mélangisme, sexe à plusieurs, libertinage, plan à 3, prostitution, SM !

Toute la littérature disponible nous présente un siècle assez peu différent de celui que nous connaissons ! Des personnes adultes en 1919 sont attirées par « une ou un autre » avec le même appétit qu’en 2019 !

Seule la force des censures tentait de combattre ou à minima de canaliser les appétits d’un peuple plongé dans la révolution industrielle d’abord puis dans les années dites du Front populaire et ses congés payés.

L’absence de contraception et la relation hommes / femmes

En ce début du XXe siècle, le peuple français sort de la Grande Guerre qui a vu mourir des millions d’hommes. Les femmes travaillent aux champs et dans les usines à leur place.

Cette liberté d’action, une sorte de liberté financière également leur confère une force morale incomparable qu’elles n’avaient pas réussi à conquérir depuis longtemps. Ceci ajouté à l’arrivée de préservatifs masculins et du stérilet de plus en plus performant offrait l’avantage de se faire plaisir tout en ne tombant pas enceinte avec son mari ou son amant du moment.

Ensuite, l’invention des antibiotiques est la panacée pour les hommes qui pratiquent une sexualité débridée à l’intérieur et à l’extérieur du domicile conjugal, entre hommes ou de manière hétéro.

Les femmes et les hommes dont le mariage était encore arrangé même dans les familles pauvres n’avaient qu’une envie, fuir un partenaire avec lequel l’amour que pour procréer, ou presque !

La Seconde Guerre mondiale fut une parenthèse malheureuse pour l’ensemble d’une société en proie aux plaisirs des congés payés. Liberté des corps exposés au soleil, aux bains de mer, aux bals champêtres en bord de Marne. Le plaisir sexuel pointe le bout de son… nez !

La révolution sexuelle vers la fin des années 60

Dans ces années d’après-guerre, le couple se redéfinit autour de la promotion de l’égalité entre hommes et femmes. Vraie divergence avec le discours des religions monothéistes !

La sexualité féminine profite de l’arrivée de la pilule contraceptive.

L’année 1962 révolutionne aussi bien la sexualité féminine que masculine.

En 1969, la pilule et l’IVG deviennent légales. La sexualité devient source de plaisir sans arrière-pensée ou presque ! les premiers clubs échangistes ouvrent en banlieue parisienne.

La promotion de l’homosexualité passe par la sortie de films, livres, chansons qui font scandale. Mais le plaisir féminin doit-il être vaginal ou clitoridien ?

Monsieur Freud prône le plaisir vaginal et inhibe les couples et prive les femmes de caresses abouties et d’orgasmes absolus. Encore fallait-il se libérer complètement des diktats d’une classe sociale rétrograde pour trouver son plaisir par tous les moyens.

La sexualité masculine évolue également

Les hommes n’avaient pas vécu dans une forte répression sociale d’une sexualité hors mariage. Être un homme hétéro est le passeport pour le plaisir !

Mais dans les années 70-80, ils doivent s’adapter à une sexualité basée sur le désir de la femme. Fini le temps des décisions sur « comment, où, quand » se passera leur moment sexe. Obligé de satisfaire leur partenaire, il faut plaire, séduire, s’appliquer lors de préliminaires autrefois absents.

Les hommes apprennent à plaire sexuellement aux femmes. La sexualité se pratique à deux ou plus, en mode échangiste, en club libertin, pour le plus grand bonheur des partenaires.

La sexualité morale aujourd’hui débridée

Dès 1960 et avant, la sexualité dite morale était définie par les églises. Pas de divorces et c’était pour le meilleur et pour le pire pour des siècles et des siècles.

Aujourd’hui, les hommes et les femmes peuvent satisfaire leurs besoins sexuels avec un partenaire du même sexe ou pas en dissociant l’amour de la sexualité.

Choisir cette liberté sexuelle simplement par plaisir tient à l’accessibilité à la pornographie et aux rencontres sur Internet.

Mais si l’homosexualité a toujours existé, l’acceptation des différentes orientations sexuelles est une des évolutions positives de notre société.

Célibataire ou en couple, la satisfaction sexuelle est primordiale. À deux ou plus, en couple libre ou couple ouvert ! À vous de voir et de profiter de la vie.

NEWSLETTER
Recevez ma newsletter mensuelle et gardons le contact.
Vos données ne sont pas partagées avec des tiers.

Vous avez aimé ce post ? Partagez-le :)