Montres pour homme

1 2 3 Articles plus anciens »

La montre ou le temps maitrisé

Rassurez-vous, dans cette rubrique je ne vais pas vous parler des mystères astronomiques de la courbure du temps et des effets de la gravité sur les astronautes, mais de la montre pour hommes et de son histoire !

La montre. Voilà un objet du quotidien qui n’a pas toujours été personnel. Pour l’anecdote, les Égyptiens sont les premiers à mettre au point un cadran solaire environ 1500 ans avant notre ère. Enfin, les cycles du jour et de la nuit pouvaient être mesurés. Les heures rythmaient le quotidien : les repas, les pauses, les obligations administratives…

Merci Calvin et l’horlogerie suisse

Avant qu’elle se porte au gousset ou au poignet, il fallait miniaturiser des éléments gigantesques qui se trouvaient plutôt au sommet des clochers ou dans les maisons sous forme d’horloges (qui ne fonctionnent qu’à la verticale). Nous devons la plus ancienne montre connue, une montre de table à un célèbre inconnu, un horloger qui a travaillé à son montage, en 1530.

Bon ! elle ne fonctionne que de 12 à 16 heures et je ne sais pas pourquoi. Une commande spéciale pour un commerçant qui n’ouvrait qu’à ces heures-là ? Mystère encore.

Mais depuis cette date l’horlogerie entre dans sa période la plus faste. Comme prévu, les horlogers de tous les pays européens s’ingénient à miniaturiser les horloges mécaniques. Le remontage est manuel, bien entendu.

1777, la première montre mécanique devient automatique

Vous ne le saviez probablement pas, mais c’est l’horloger suisse Abraham Louis Perrelet (1729-1826) qui met au point une montre à remontage mécanique.

Le mouvement du poignet suffit pour tendre le mécanisme. Seul bémol, il faut bouger en permanence ! Mais l’invention révolutionne l’horlogerie et reste la référence dans le monde de la montre mécanique.

Seules les femmes à cette époque portaient la montre au poignet. Les hommes trouvèrent l’idée sinon efféminée au moins pratique et imitèrent ces dames. Nous sommes en 1790 à Genève. Encore plus miniaturisée que la montre à gousset elle passe pour moins précise. Mais qu’importe ! Comble de la virilité, l’armée de l’air et la marine allemande commanderont des montres étanches portées au bras. Ce modèle sera le plus vendu de la marque Girard-Perregaux.

Le quartz, une révolution

En 1969, le quartz révolutionne le marché de la montre : une pile, un circuit électronique, un moteur qui oscille en continu toujours à la même vitesse. Ce qui garantit une stabilité et une précision sans commune mesure avec les montres mécaniques.

La première montre à quartz est commercialisée par la marque Seiko qui précise (le mot est juste !) que son matériel se dérègle de 1 minute par an seulement. À l’échelle d’une vie d’homme ou de l’univers, c’est une douce plaisanterie. Apprenez-en plus sur la différence entre une montre mécanique et une montre à quartz avec mon article sur le sujet.

En 1982, avec Pulsar, puis en 1990, toujours avec Seiko et sa Receptor les montres reçoivent des textos, servant d’agenda, de calculatrice, contiennent des jeux, etc. Puis la révolution numérique prend son envol avec l’arrivée dans les années 2000 des montres dotées de GPS.

En 2011, la WIMM One vous donne la possibilité de vous connecter au Bluetooth avec un téléphone Android. Je me demande quand le portable va-t-il avoir la peau de la montre…

NEWSLETTER
Recevez ma newsletter mensuelle et gardons le contact.
Vos données ne sont pas partagées avec des tiers.

Vous avez aimé ce post ? Partagez-le :)