Vous souhaitez congestionner ou stimuler votre vascularisation ? dans cet article je vous explique quelques astuces pour vous aider !

Que vous soyez un sportif amateur, de haut niveau, un bodybuildeur ou juste à la recherche du développement de votre corps, il existe plusieurs facteurs à prendre en considération pour progresser en musculation. La nutrition, l’intensité des séances d’entraînement en fonction de votre objectif ou les compléments alimentaires.

Les nombreuses personnes qui souhaitent stimuler la vascularisation du corps pensent qu’il s’agit uniquement de la génétique, cependant je vais vous expliquer dans cet article d’autres astuces afin de ressortir les vaisseaux superficiels et augmenter votre congestion musculaire.

augmenter et stimuler sa vascularisation

© Can Stock Photo / deandrobot

Perdre du gras favorise la vascularisation

Il est vrai que la génétique joue un rôle important dans la vascularisation, mais le facteur le plus important que je vous conseille d’appliquer est de devenir plus mince. Les veines sont très proches de la peau, comme pour la graisse. En réduisant votre taux de graisse, les veines commenceront à devenir plus visibles selon le taux de gras supprimé.

Pour ce faire, je conseille de commencer par déterminer la quantité journalière de calories dont vous avez besoin pour garder votre poids actuel. Vous pouvez effectuer cette étape à l’aide d’internet ou des nombreuses applications disponibles.

Diminuez entre 200 et 500 calories par jour, afin de créer un déficit calorique. Cependant, faites attention aux aliments que vous enlevez de votre régime, votre objectif n’est pas de perdre la masse musculaire ! Je vous motive à consulter un nutritionniste si cela est nécessaire, tout objectif musculaire nécessite d’établir un équilibre nutritionnel adapté à chaque personne.

En suivant votre plan d’alimentation et en recherchant la congestion dans vos entraînements, la vascularisation des muscles visés améliorera progressivement.

Obtenir davantage de masse musculaire

En adoptant un entraînement régulier, et une prise de protéines adaptées, les muscles seront plus proches du tissu sous-cutané de la peau. En ayant plus de muscles, vos couches de graisses diminueront par conséquent, permettant à vos veines d’être visibles.

Votre corps s’adaptera au renforcement musculaire et élargira le réseau de l’ensemble des vaisseaux sanguins. Pour obtenir ceci, une discipline s’impose au niveau de la régularité des entraînements et de la stricte nutrition.

Réaliser des exercices cardiovasculaires

Le cardio est très négligé par les personnes qui recherchent seulement à obtenir du muscle. Le but est simple, le cardio (comme le crossfit) permet d’améliorer les capacités cardiovasculaires, de perdre du poids, d’augmenter le rythme cardiaque et le rythme respiratoire. Je vous suggère d’ajouter quelques séries d’exercices d’aérobic dans votre routine.

Mis à part les exemples évoqués, le cardio favorise l’augmentation de la densité des capillaires et en forme des nouveaux. Cela vous permettra d’obtenir un meilleur débit sanguin, vos veines remonteront alors à la surface au fil du temps.

Quelle technique de musculation utiliser pour stimuler sa congestion ?

Si votre objectif est de paraître plus musclé et volumineux pendant quelques minutes, la congestion s’avère efficace. Notez que cet effet reste temporaire et ne signifie pas que vous avez augmenté votre force ou la densité de votre muscle, il s’agit uniquement d’un effet visuel.

Les super sets

Pour stimuler la congestion, je vous propose de réaliser des super sets, des séries dégressives ou des restrictions du flux sanguin. Cette dernière, je vous conseille de ne pas la pratiquer, elle s’avère dangereuse sauf si vous avez l’accord d’un expert médical, et encore.

La première technique, les super sets. Cette méthode permet de maintenir la congestion plus de temps et accentue de manière significative, la congestion des muscles visés. Le principe est simple, accomplir plusieurs exercices visant le même groupe musculaire de suite, sans procéder à la phase de repos. Le temps de travail consécutif provoque l’occlusion musculaire ce qui augmente rapidement l’afflux sanguin des muscles.

Les séries dégressives

Ensuite, vous pouvez avoir recours aux séries dégressives. Aussi efficaces qu’un super set, ces séries doivent s’appliquer en effectuant le même exercice après avoir atteint l’échec musculaire, en réduisant progressivement la charge. Cette action doit se répéter jusqu’au moment où la fatigue musculaire est maximale, ce qui procure également une énorme congestion. Afin d’alléger la charge, il suffit de réduire entre 20 et 30 %, n’oubliez pas d’essayer de reprendre la série le plus rapidement possible. Vous allez constater une hypertrophie plus prononcée, dû aux répétitions extra que vous pourriez effectuer.

La restriction de flux sanguin

Finalement, cette technique est sans doute la plus efficace, mais la plus dangereuse. La restriction du flux sanguin consiste à limiter l’apport en sang d’un muscle au travail, empêchant les veines de transporter le sang vers le cœur.

Une augmentation massive de sang se produit dans le muscle, ce qui conduit à une congestion impressionnante. Cette technique s’effectue souvent pour des muscles comme les biceps, les triceps ou les quadriceps.

Les aliments et compléments alimentaires nécessaires

La solution la plus courante afin de mieux congestionner est d’apporter des glucides avant l’entraînement. Les glucides sont une source d’énergie non négligeable pendant les entraînements, les muscles vont se servir du glycogène pour congestionner.

Si votre régime est faible en glucides, je vous conseille des compléments comme la citrulline, l’arginine, les boosters de NO ou les preworkout. Ces compléments ne remplaceront pas totalement les apports en glucide de votre corps, mais ils apporteront un boost lors de la congestion.