fbpx

Musculation des pectoraux

Comprendre la composition des muscles du torse

Que l’on soit sportif amateur ou confirmé, ou simplement à la recherche d’une meilleure harmonie corporelle en remodelant son corps, la musculation de son torse est bien souvent un objectif prioritaire.

En effet, cette partie de notre corps est l’une des plus populaires et est particulièrement exposée, spécialement chez les hommes.

Mais avant d’obtenir un torse parfait, il faut comprendre le fonctionnement des muscles. Comment les muscles du torse sont-ils composés ? De quelle manière peut-on muscler ses pectoraux ? Je vous donne ici quelques éléments de réponse !

Un torse, des muscles et un fonctionnement

Notre torse, également appelé thorax, est un ensemble de muscles qui s’étend de la base du coup jusqu’au bas-ventre.

C’est une partie « star » de notre corps à laquelle nous apportons beaucoup d’attention, celle qui est la plus travaillée par les adeptes de la musculation comme les culturistes, mais également par des sportifs plus occasionnels en quête d’une silhouette plus tonique et harmonieuse.

Le torse est composé de plusieurs muscles bien distincts que je vous conseille de connaître afin de pouvoir travailler de manière efficace sur celui-ci.

Les deux principaux groupes de muscles à connaître sont les muscles pectoraux et les muscles abdominaux.

C’est leur développement qui fera apparaitre des « pecs » bien dessinés ainsi que les fameuses tablettes de chocolat au niveau de l’abdomen.

Les pectoraux sont constitués du muscle grand pectoral (partie haute supérieure) et du muscle petit pectoral (partie inférieure sur les côtés).

Les abdominaux, eux, sont composés de cinq paires de muscles : droit de l’abdomen, oblique externe, oblique interne, transverse et pyramidal.

Nos muscles sont composés de fibres musculaires, en paquets ou en faisceaux (un peu à l’image d’un câble rempli de plusieurs fils), et ils contiennent de l’ATP (adénosine triphosphate).

L’ATP est un acide aminé énergétique qui nourrit le muscle quand celui-ci travaille, il est en réserve dans notre corps et est également produit par la CP (créatine phosphate) et le glycogène quand nos muscles en ont besoin.

Pendant l’effort, lors d’une séance de musculation par exemple, le muscle se déchire et se reconstitue. Ainsi, grâce à la répétition du travail musculaire, vos muscles se régénèrent de plus en plus vite et deviennent plus résistants : le résultat est alors visible, vous gagnez en volume et en masse musculaire !

Quelques astuces pour bien muscler vos pectoraux

Pour avoir des pectoraux musclés et bien dessinés, il y a 3 éléments à prendre en compte : l’entrainement, la récupération, et la nutrition.

Tout d’abord, pour votre entrainement, je ne peux que vous conseiller un abonnement dans une salle de sport. Vous y disposez de tout le matériel nécessaire (haltères, bancs, appareils guidés et cages) ainsi que des conseils de moniteurs professionnels.

Pour muscler ses pectoraux, je vous recommande les exercices de bases, à savoir des séries de développé-couché sur un banc pour renforcer le grand pectoral (3 à 4 séries de 10 mouvements en augmentant progressivement le poids de la barre ou des haltères), du développé-incliné pour muscler la partie claviculaire du grand pectoral (partie haute), et le développé-écarté.

Ces exercices sont tous réalisables avec des haltères chez vous. Vous pouvez compléter par des exercices à la poulie en salle, ou alors par des séries de pompes à votre domicile… ou ailleurs ! À la fin de votre entrainement, je vous recommande vivement de prendre un encas protéiné (en poudre à diluer ou en barres) accompagné de BCAA (acides aminés) afin de favoriser votre récupération musculaire.

Les acides aminés aident la synthèse des protéines qui sont indispensables à vos muscles pour se reconstruire et être plus résistants.

Ces compléments alimentaires vous aident donc lors de votre phase de récupération et ils favorisent le développement des pectoraux.

Je vous conseille une à deux séances au maximum par semaine pour muscler vos pectoraux, car une période de repos est nécessaire pour une récupération optimale. À vous de jouer !

NEWSLETTER
Recevez ma newsletter mensuelle et gardons le contact.
Vos données ne sont pas partagées avec des tiers.