Visites des principaux sites touristiques sur la route entre Los Angeles et San Diego avec quelques détours qui en valent la peine !

Le sud de la Californie est un peu moins connu que le nord avec San Francisco, le célèbre parc Yosemite et la gigantesque ville de Los Angeles. C’est pourtant une région qui vaut le détour avec ses grands espaces et qui vous fera découvrir tour à tour divers climats et paysages. De Los Angeles à San Diego, embarquez pour une destination à couper le souffle.

1. Une journée à Palm Springs

La toiture rectangulaire de l’ancienne station-service des années 1960 vous montre le chemin : vous trouverez au Palm Springs Visitor Center la documentation nécessaire pour découvrir la ville. Débutez votre visite par le Palm Springs Art Museum où vous pourrez admirer différentes œuvres d’art contemporain californien ainsi que des pièces d’art ancien amérindien et mexicain.

Avant une pause déjeuner bien méritée, déambulez dans le centre-ville à la découverte des galeries d’art et des antiquaires spécialisés dans les objets des années 1940 à 1970. Rendez-vous ensuite sur Palm Canyon Drive, grande artère commerçante de Palm Spring, pour vous y restaurer dans un restaurant chic ou sur le pouce selon vos envies.

Road Trip à Palm Spring

Après cette pause, vous allez prendre de la hauteur ! Le Tramway aérien est la principale attraction de la ville et une expérience à ne rater sous aucun prétexte. En 15 minutes, vous allez traverser 5 zones climatiques pour arriver au sommet des monts San Jacinto. La rotation lente sur 360° de la cabine permet d’admirer les étendues de déserts et de falaises à couper le souffle. À votre arrivée, admirez le panorama en sirotant un verre au Pines Café. 80 km de chemins de randonnée sont à votre disposition pour découvrir les paysages de la Vallée Coachella.

À votre retour en ville, allez passer votre soirée à l’hôtel Parker pour croiser quelques célébrités dînant au Mister Parker’s.

2. Le désert de Mojave : Joshua Tree

Arrivant de Palm Springs, vous entrerez dans le Joshua Tree National Park par l’ouest et là, plus de 323 700 hectares vous attendent. Chaussez vos chaussures de randonnée et empruntez un des nombreux circuits, avec ou sans guide. Si vous êtes adepte de la grimpette, le parc ne dénombre pas moins de 8 000 voies d’escalade pour tous les niveaux et 400 formations rocheuses. Prenez toutefois soin de bien connaître toutes les réglementations.

Au départ de Joshua Tree, à condition d’avoir un véhicule adapté, c’est un circuit automobile de 28 km qui vous emmène à travers les magnifiques et fascinants paysages du parc national.

Road Trip Los Angeles vers San Diego

Mojave Desert, Joshua Tree

Autre attraction à découvrir, le Keys Desert Queen Ranch. Durant une visite guidée, vous découvrirez l’histoire d’un ancien ranch toujours en activité et de la famille qui y vit.

Pour profiter complètement du Joshua Tree National Park, passez la nuit dans un des 300 terrains de camping. C’est, en effet, le meilleur moyen de profiter du coucher de soleil, mais surtout, du ciel étoilé. À l’écart de la pollution lumineuse, vous pourrez profiter du spectacle nocturne qu’offrent la nuit et les étoiles. Et durant la nuit, vous aurez peut-être la chance d’entendre au loin les hurlements des coyotes.

Que votre visite se fasse à pied, en VTT ou en voiture, n’oubliez pas que vous êtes dans un désert avec toute la prudence que cela implique ! Préparez donc bien votre escapade.

3. Cap sur Anza Borrego Desert State Park

Quittez le Joshua Tree National Park vers le sud pour découvrir un autre parc moins connu, mais qui ne manque pas d’intérêt. Avec ses 2 420 km2 de superficie, Anza Borrego Desert State Park est en effet le plus grand parc d’état des États-Unis (en dehors de l’Alaska). Ici, le bleu du ciel est intense, la faune et la flore sont typiques d’un climat désertique où règnent de fortes chaleurs avec très peu de précipitations. Anza Borrego Desert doit son nom à Juan Bautista de Anza, un explorateur qui vécut au XIXe siècle et à borrego qui veut dire mouton en espagnol pour désigner le mouflon typique de la région.

Votre premier arrêt pour visiter ce lieu sera probablement The Slot. Ce « canyon en fente » a été façonné au fil du temps par le ruissellement des eaux. Même s’il n’est pas le plus grand et le plus impressionnant que l’on peut voir aux USA, la visite vaut le détour et rappellera quelques souvenirs aux spectateurs du film 127 heures.

Poursuivez ensuite votre chemin jusqu’à Galleta Meadows un peu plus au nord. Véritable galerie d’art en plein désert, vous déambulerez au milieu de 129 sculptures en métal réalisées par l’artiste californien Ricardo Breceda, mesurant plusieurs mètres de haut et représentant des dinosaures, scorpions, éléphants, cactus, loups, dragon…

Terminez cette visite à Palm Canyon pour vous balader dans cette oasis et passer la nuit dans un resort en admirant les étoiles.

4. Randonnée en montagne et télescope Hale

Changement de lieu et de climat : direction la montagne Palomar. Chaîne de montagnes plate, végétation luxuriante et faune abondante, cette randonnée est idéale pour se ressourcer et contempler la nature environnante. Le sentier vous mènera tout droit à l’observatoire Palomar installé à 1 710 mètres d’altitude, qui est une destination prisée par les passionnés d’astronomie.

Centre de recherche astronomique, l’observatoire est une des installations scientifiques les plus connues au monde. Il abrite le télescope Hale, créé en 1928 par l’astronome George Ellery Hale (1868-1938). Son diamètre de 5,08 m en faisait à l’époque le plus grand jamais construit. En 1948, le célèbre astronome Edwin Hubble réalisa la première image du télescope Hale. Vous pourrez librement découvrir le musée et participer à une visite guidée dans l’enceinte même de l’observatoire. Attention, il y a toutefois certaines conditions à respecter pour les visites guidées, pensez à vous renseigner avant.

Pensez à planifier votre visite, car si l’observatoire est ouvert toute l’année, les conditions météorologiques ou certains événements peuvent contraindre à sa fermeture !

5. Escapade à Oceanside

Après ce petit road trip dans le désert et à la montagne, pourquoi n’iriez-vous pas vous détendre et respirer l’air iodé de l’océan Pacifique à Oceanside ? Cette ville côtière à l’ambiance décontractée et bordée par de vastes plages de sable possède un petit côté désuet et charmant qui rappelle le style de la Nouvelle-Angleterre. Son port emblématique et sa magnifique jetée pittoresque en bois ne sont pas les seules choses à découvrir à Oceanside, alors n’hésitez pas à débuter votre journée par une petite visite au California Welcome Center.

À ne pas rater si vous êtes adeptes de sensations fortes, iFLY Oceanside saura vous satisfaire. Découvrez les sensations d’apesanteur dans ce lieu où le parachutisme d’intérieur est ouvert pour petits et grands.

Les amateurs de sports nautiques trouveront ici de quoi assouvir leurs plaisirs. Spot de surf réputé, paddle, balades en kayak ou canoës, bodyboard… Vous aurez de quoi vous amuser et profiter de l’air marin ! À noter qu’Oceanside est également un lieu prisé pour la pêche.

Saviez-vous que la ville est l’un des quatorze districts culturels reconnus par l’État ? Partout dans la ville, vous allez découvrir des peintures murales créées par des artistes locaux qui donnent vie aux façades. N’oubliez pas votre appareil photo afin de conserver les souvenirs colorés et surprenants de cette visite !

Pour conclure une balade en bord de mer, il vous faudra impérativement dîner dans un des restaurants de la ville qui est aussi une destination gastronomique du comté. Plats salés ou sucrés, c’est une véritable expérience culinaire qui vous attend pour ravir vos papilles.

6. Retour en enfance à Legoland California

Quittez Oceanside en direction de San Diego et faites une pause à Legoland. Avec ou sans enfants, ce parc d’attractions est très réputé en Californie et ne manque pas d’intérêt. Il existe plusieurs parcs à thème Lego aux États-Unis (New York, Floride), mais celui-ci est le premier de ce type à avoir ouvert ses portes en 1999. Avec ses multiples attractions basées sur la célèbre marque de jeux, Legoland propose également des toboggans et aires de jeux aquatiques au Water Park ainsi qu’une grande exposition sur la vie sous-marine au Sea Life Aquarium.

Vous trouverez dans le parc beaucoup de manèges doux et d’attractions passives, mais également, la possibilité de réaliser vous-même vos propres créations avec les célèbres briques. Il existe aussi des manèges réservés aux plus grands pour des sensations plus spectaculaires et une exposition représentant les grands monuments du pays : Golden Gate Bridge, Maison Blanche, Capitole, quartier français de La Nouvelle-Orléans, buildings de New York, Las Vegas… Tous sont bien évidemment réalisés avec des briques de lego !

Après cette visite haute en couleur, direction San Diego pour poursuivre ou terminer votre voyage, et je vous conseil de lire mon article sur le plus bel hôtel de San Diego… enfin, selon moi !

Votez pour ce post