Vous vous posez des questions sur le jeûne intermittent ? découvrez les secrets de cette autre façon de perdre du poids.

Dans la vie, tout est une question d’équilibre. La musculation et le jeûne intermittent sont parfaitement compatibles à condition de faire preuve de bon sens.

Est-il possible d’avoir recours à un jeûne intermittent quand on fait de la musculation ?

Par la perte de masse grasse qu’elle entraîne, la méthode permet de sécher et donc d’afficher des muscles plus saillants. De manière générale, si vous souhaitez jeûner par intermittence alors que vous pratiquez la musculation, vous devriez réserver ce type de régime à vos jours de repos selon moi.

Un principe courant est de limiter la prise de nourriture à une fenêtre de 4 heures par 24 heures sans restriction particulière. Veillez toutefois à éviter les aliments riches en graisses saturées et n’oubliez pas d’intégrer assez de protéines avant ou après l’entrainement : vous limiterez l’éventuelle perte musculaire.

Jeûne intermittent

© Can Stock Photo / Feedough

Le jeûne intermittent est-il dangereux pour la santé ?

Jeûner par intermittence à des conséquences plutôt positives sur l’organisme lorsqu’il est pratiqué de façon réfléchie et responsable.

En donnant le tempo de vos prises d’alimentation à votre corps, vous reprenez le contrôle sur lui. Vous constaterez ainsi rapidement que votre estomac est plus docile qu’il n’y paraît. Le jeûne intermittent augmente les facultés de concentration et allonge l’espérance de vie d’après certaines études.

Toutefois, des conséquences négatives peuvent survenir si celui-ci est pratiqué de manière excessive et non contrôlée. Votre corps vous envoie des signaux qu’il faut savoir écouter.

Si le jeûne vous rend excessivement nerveux ou si vous ne consommez que des pizzas pendant votre fenêtre d’alimentation, peut-être devrez-vous revoir vos priorités. De même, les femmes enceintes doivent lui préférer un régime plus adapté. Mené de façon raisonnable et combinée avec une hygiène de vie saine, le jeûne intermittent peut être un cadeau pour votre organisme.

Combien de temps puis-je faire un jeûne intermittent ?

Tout dépend de votre activité physique, mais il est certain que le jeûne intermittent ne doit en aucun cas être suivi en permanence, sous peine de faire subir des carences à votre organisme, et donc le contraire de l’effet recherché. La fréquence à laquelle vous devriez suivre un jeûne intermittent dépend de la façon dont votre métabolisme va y répondre.

Aussi, il n’est pas vain de consulter votre médecin traitant avant de commencer et de rester toujours à l’écoute de votre corps. Une méthode courante est de commencer à sauter le petit déjeuner 2 à 3 fois par semaine pour familiariser votre corps à la privation de nourriture, puis de suivre votre rythme qui peut vous mener jusqu’à 3 périodes de 24h par semaine sans manger.

Ce que je fais!

Ici je vous donne quelques conseils basés sur ma propre expérience. Pour maintenir mon poids, je dine en général vers 20h et j’évite de manger après 21h.

Le lendemain, pas de petit déjeuner, juste un café noir ou un thé sans sucre et je tiens plutôt bien jusqu’à midi environ. Je ne me sens pas plus mal qu’avant, au contraire, j’ai l’impression d’avoir moins envie de manger, surtout le grignotage qui a pratiquement disparu de mes habitudes alimentaires depuis que j’ai commencé il y a maintenant pas mal de temps.