LMAO est un acronyme anglais qui signifie « Rire à s'en taper le cul par terre ». Employé sur les réseaux, il permet d'exprimer rapidement le fait de rire énormément.

Les acronymes sont de plus en plus présents dans le langage parlé. Il n’y a pas une journée où on n’entend pas LOL, MDR ou BV. Alors c’est vrai que c’est plus rapide d’utiliser ces petits mots plutôt qu’une longue phrase. Mais parfois, certaines personnes peuvent s’y perdre ou ne pas connaitre du tout ce charabia.

Que veut dire LMAO

Un nouvel acronyme anglais

Une grande partie des acronymes que nous utilisons dans le monde nous viennent directement de l’anglais. Cela peut avoir un aspect ludique pour certains en pensant que, de cette manière, on apprend indirectement l’anglais. Pourquoi pas !

Le nouvel acronyme que je vous propose d’ajouter à votre dictionnaire personnel est LMAO et il trouve ses origines de l’autre côté de la Manche. Littéralement, ce terme signifie « Laughing My Ass Off ». Si on le traduit en français, on aura « Rire à s’en taper le cul par terre ». Comme vous l’aurez compris, LMAO est employé quand on voit quelque chose d’extrêmement drôle. Pour les fervents défenseurs de la langue française, on peut trouver son équivalence avec le fameux PTDR.

Si beaucoup de ces termes s’utilisent autant dans le langage parlé qu’à l’écrit, l’acronyme LMAO s’emploie essentiellement par SMS, sur les réseaux. C’est par ailleurs le terme du moment, dès la parution d’une vidéo drôle.

Son utilisation

S’agissant d’un nouvel acronyme dans notre beau pays francophone, les jeunes et, parfois, les moins jeunes s’empressent de l’utiliser à toutes les sauces sur les réseaux sociaux. Cependant, son utilisation reste modérée. On continue tout de même à lui préférer l’indétrônable LOL (Laughing Out Loud) qui se traduit tout simplement par « rire aux éclats ». Pourtant, il y a bien une différence entre les deux termes.

Dans le terme LMAO, on retrouve « Ass Off » qui souligne une intensité assez haute. Par exemple, pour dire que l’on parle trop à une personne, on va opter pour l’expression « Talk someone’s ass off ». Le but d’utiliser ce type d’acronyme est de gagner du temps tout en exprimant au mieux nos sentiments. Son utilisation doit rester dans le cadre personnel et ne pas être employée dans vos interactions professionnelles.

Les variantes de LMAO

J’ai déjà cité les acronymes que l’on peut employer en tant que synonyme pour LMAO. Mais, ceux-ci n’expriment pas tout à fait la même idée. La présence du terme « Ass Off » suggère l’intensité du sentiment, mais c’est aussi considéré comme étant un terme plutôt brut. Aussi, pour rester dans la même idée générale, les variantes doivent être tout aussi rustres.

Le premier terme que je citerai est LMFAO dont le sens est « Laughing My Fucking Ass Off ». En français, on le traduira par « rire à s’en taper le p**ain de cul par terre ». On se rend compte tout de suite que ce terme n’est pas fait dans la dentelle. Je vais rester dans le même goût en vous citant la deuxième variante qui est ROLF, « Rolling On the Floor Laughing », traduit en français par « se rouler par terre de rire ». C’est relativement plus soft, je vous l’accorde ! J’ai également trouvé deux autres expressions qui sont très imagées :

  • ROFLMAO: Rolling On the Floor Laughing My Ass Off. En français, cela donne « se rouler par terre de rire, à se mettre le cul par-dessus la tête ».
  • ROFLMAOGCB : « Rolling On Floor Laughing My Ass Off Getting Carpet Burns”. Traduite en français, l’expression signifie « se rouler par terre de rire, à s’en taper le cul si fort qu’on en brûle le tapis ».

Quand est apparu ce terme ?

LMAO est apparu pour la première fois en 1990 dans un jeu en ligne nommé « Advanced Dungeons & Dragons ». Pour la petite histoire, Sayaka (moine humaine) a suggéré que le combattant nain Daldin avait envie d’un hijiki (c’est une algue brune qui ressemble beaucoup à des nouilles noires. Elle est très consommée en Corée, en Chine et au Japon) pour le déjeuner. De là, Torquin qui jouait le rôle d’un elfe mâle Ranger a répondu dans le chat par LMAO.

Évidemment, cet acronyme n’échappe pas à la règle de l’exagération, malgré le fait qu’il soit déjà bien expressif. Pour ce faire, les internautes abusent du nombre de O à la fin de l’acronyme. Il m’est arrivé de voir écrit LMA avec le O écrit 5 ou 10 fois. C’est une façon de montrer le degré d’humour. Est-ce que tous ces ajouts sont justifiés en sachant le sens de l’acronyme ? Les avis sont partagés, mais chacun est libre de s’exprimer comme il le souhaite tant que cela reste dans le respect de l’autre.

Le terme AYY LMAO est apparu sur YouTube en 2012 dans des portails portugais et espagnols avec, en fond d’écran, un extraterrestre. Les vidéos abordent des sujets en lien avec le mystère tels que El Rincón Paranormal.

Les expressions anglaises au sens figuré

Si LMAO met à mal notre postérieur, il ne s’agit pas de la première expression anglaise malmenant une partie du corps humain. La toute première remonterait dans les années 1840 et aurait été rédigée sous le coup d’une extrême fatigue. Son auteur n’est autre que le célèbre Charles Dickens. Celui-ci écrivait une lettre à un de ses amis et pour s’excuser de sa négligence, il écrivit « J’ai fait un grand nombre de ratures et d’erreurs dans ce court espace, mais j’ai écrit ma tête ce matin et je suis lamentablement stupide ».

Les connaisseurs en littérature ont de suite trouvé la source de cette erreur par le fait, qu’à l’époque, Charles Dickens était en pleine écriture de The Old Curiosity Shop. Cela a été le précurseur pour d’autres expressions du même acabit. C’est après la Seconde Guerre mondiale que le postérieur a été mis en scène dans les expressions en lien avec les températures extrêmes et avec d’autres difficultés. Et depuis, les expressions mettant à mal les différentes parties du corps font partie de notre quotidien que ce soit en Angleterre, en France ou ailleurs.

LMAO fait partie intégrante du langage internet sur les réseaux et les jeux en ligne. Il est important de retenir que cet acronyme permet de faire comprendre que nous rions beaucoup, de manière très familière. Son côté brut implique une utilisation dans des conversations entre amis ou en famille.