Sommaire1 L’assurance Vie: Epargne la plus populaire en France2 Acheter sa résidence principale le plus tôt possible3 L’investissement locatif4 La bourse5 Votre parcours professionel Twitter Facebook LinkedIn

On se dit qu’on est jeune et qu’on a le temps… pourtant je n’ai pas vu passer les 20 dernières années. À 38 ans aujourd’hui, je peux confirmer que j’ai commencé à planifier ma retraite il y a plusieurs années maintenant, parce que  personnellement, je ne compte pas sur un versement de l’État, on voit bien que les pensions tendent vers le zéro au fil des ans et cela ne m’a jamais rassuré. Alors comment garder mon niveau de vie à la retraite ? Et bien j’ai mes petites pistes.

J’ai personnellement mis en place plusieurs choses, d’une part parce que j’ai appris seul, et d’autre part pour me diversifier et limiter les risques, car tout investissement comporte un risque plus ou moins maitrisé.

niveau de vie quand je serais à la retraite

L’assurance Vie: Epargne la plus populaire en France

C’est en effet l’épargne préférée des Français écrit aujourd’hui d’après les dernières statistiques représente environ 40 % du patrimoine financier selon la banque de France (Source 2011). Mais ce n’est pas parce que tout le monde la plébiscite qu’elle a des avantages bien entendu.

Pour vous donner une idée plus claire de ce produit d’épargne, voici 3 avantages à savoir :

  • Son rendement
  • Ses avantages fiscaux
  • Ses avantages pour votre succession

Selon votre profil investisseur et vos actifs, à l’aide d’un conseiller, il vous sera possible d’établir un plan clair et surtout de répartir votre épargne entre risque et sécurité. Ce que fait très bien le Groupe Allianz avec ses offres d’assurance vie placement, et ses conseillers à l’écoute de ses clients depuis 1890, son année de création à Berlin.

Allianz propose beaucoup d’autres produits tel que l’assurance complémentaire santé, une assurance pour les animaux, pour la voiture et même une assurance logement.

Cela peut-être un très bon complément retraite si cela a été ouvert à temps pour laisser les années travailler pour vous et surtout passer toutes les crises que nous avons connus et que nous allons encore connaitre probablement.

Mon conseil : Ne jamais paniquer et rester calme en toutes circonstances !

Acheter sa résidence principale le plus tôt possible

L’autre chose que je recommande, pour préparer sa retraite, et d’acheter au plus tôt sa résidence principale. L’objectif étant d’arriver en fin de parcours professionel ou avant, et idéalement d’avoir payé l’intégralité de son crédit immobilier pour ne plus avoir à payer mensuellement pour se loger, ce qui pourrait représenter pour certains ans jusqu’à 50 % de leurs revenus mensuels.

Je ne parle pas de vous acheter un château ou un 300m2 à Paris, mais commencez selon vos moyens et n’oubliez pas que l’immobilier prend de la valeur, il vous sera donc possible de revendre, faire un prêt relais et d’acheter autre chose quand vos revenus auront augmenté.

Il est bien sûr à noter que quand on est propriétaire, les travaux sont à notre charge : les rénovations, réhabilitation, rafraîchissement, réparations, ainsi que toutes les autres taxes, et il est important de les estimer pour pouvoir y faire face au moment venue.

L’investissement locatif

J’ai réellement découvert ce que cela voulait dire quand un ami m’avait expliqué comment il avait acheté 2 studios en Île-de-France et que les revenus locatifs payaient intégralement crédit, assurance propriétaire comme le propose également Allianz, taxes et impôts. Imaginez acheter un studio à 100 000 euros et le louer pendant toute la durée de votre crédit, prenez par exemple 25 ans.

Si vous faites les bons calculs, il se paiera tout seul ou presque si vous respectez certains règles d’investissement, 25 ans plus tard, ce studio payé, peut par exemple être revendu 120 000€, soit une plus-value de 20 000 euros et surtout 100 000 euros qui vont directement dans votre poche car ce montant ne sera pas imposable, seuls les 20k le seront selon les règles en vigueur au moment de la vente.

Avant de vous lancer, faites-vous accompagner par un expert pour prendre en compte tous les avantages et risques selon votre situation.

La bourse

Entre investissements à long terme et trading, il faut choisir ! Ici encore cela dépend de votre profil d’investisseur et votre envie de surveiller la bourse régulièrement.

Il existe des paris sur le long terme qui peuvent vous rapporter gros, prenez par exemple celui d’Amazon. En 2006, le cours de l’action était à un jour donné de 38€, si vous aviez acheté 10 actions pour un moment total de 380€, avec un cours en date du 9 juin 2020 à 2500€, votre investissement de 380€ représenterait aujourd’hui 25 000€ !

Ce type d’investissement n’est pas frequent, mais il existe, et surtout les sommes peuvent être vraiment maitrisées et basses, donc au pire vous auriez perdu 380€ à terme, mais le risque en vaut totalement le jeu selon moi.

Après, il existe l’autre profil, celui qui achète et revend en permanence sur les marchés via l’accès bourse de sa banque en ligne par exemple.

Votre parcours professionel

Dernier point à surveiller, est que tous vos droits à la retraite soient bien remontés à la Sécurité Sociale. Même si l’avenir de nos régimes de retraite est flou, cela reste un du auquel nous aurons droit à un moment ou un autre.

Au moment de prendre sa retraite, je pense que peu de personnes ont gardé toutes leurs fiches de paye pour faire une vérification, c’est pourquoi je suggère tous les 5 ans de vérifier via le site Info Retraite, de bien vérifier que toutes vos périodes de travail y figurent bien. Si ce n’est pas le cas, contacter la sécurité sociale pour faire un point.