La prestigieuse maison de champagne Ruinart offre une large gamme de vins effervescents millésimés, découvrons ensemble toute la gamme.

Connaissez-vous bien le champagne ? Plus particulièrement les caves du champagne de la Maison Ruinart à Reims que j’ai eu la chance de visiter  ? Cette prestigieuse maison de champagne a vu le jour en 1729, fruit du travail d’un moine en avance sur son temps, Dom Thierry Ruinart, et perpétuée par sa famille.

C’est Nicolas Ruinart qui, le 1er septembre 1729, à Reims, rédigea l’acte fondateur de la Maison Ruinart. Elle fut la première créée, à l’aube du siècle des Lumières. De sublimes crayères, véritables cathédrales naturelles, lui servent de caves.

Elles sont classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Restée familiale pendant presque deux siècles, cette Maison fait maintenant partie du groupe LVMH et ne cesse de se développer et promouvoir son art ancestral qui a fait sa réputation.

Ruinart Blanc de Blancs

La fabrication du champagne est rigoureusement réglementée. Le chardonnay est l’un des sept cépages certifiés d’appellation d’origine contrôlée (AOC). La Maison a fait le choix du chardonnay comme fil conducteur pour toutes ses cuvées. Le blanc de blancs, emblème de la Maison Ruinart, est un champagne brut composé à 75 % de chardonnay de la Côte des Blancs et 25 % de la Montagne de Reims.

La note de fraîcheur et de légèreté est apportée par quelques vins du nord de la vallée de la Vesle. On reste admiratif devant sa couleur doré pâle, piquée de quelques touches de vert.

En bouche, c’est une explosion de fraîcheur, avec des notes d’agrumes murs et de fleurs blanches. Son effervescence est légère, mais présente. Il se marie parfaitement aux fruits de mer et aux crustacés. Il peut également accompagner le poisson. Il est idéal à l’apéritif en saison estivale.

Le Rosé

Les vendanges se font toujours manuellement, depuis la création de la Maison. Ce champagne brut rosé se singularise par la combinaison de 45 % de chardonnay de la Côte des Blancs, cépage signature de la Maison, 55 % de pinot noir de la Montagne de Reims et de la Vallée de la Marne, dont 18à 19% vinifié en rouge.

Le Ruinart Rosé se pare d’une robe grenat, parsemée de reflets orangés. Le nez est subtil et léger. Il est rond et vif, offrant un bouquet aromatique exceptionnel, passant des fruits exotiques à la rose et à la menthe poivrée. Son effervescence est puissante et tenace. Il sublimera un plat aux épices orientales ou des gambas grillées.

Champagne Ruinart Rosé

Dom Ruinart

Le Dom Ruinart est intégralement composé de chardonnays issus des plus grands crus : 69 % de la Côte des Blancs et 31 % du versant nord de la Montagne de Reims. Une combinaison qui rend ce champagne léger et délicat. Le nez révèle d’abord des notes douces de fruits à coques, de noix de coco et de pain chaud. Très vite, ce côté biscuité laisse place à des notes florales (iris, muguet, bigaradier) et à des arômes d’agrumes (bergamote, cédrat).

En parallèle, on retrouve quelques notes minérales et iodées. Il se révèle délicat, grâce à la fraîcheur des agrumes et des notes de gentiane. La finale est très longue, et repose sur des notes d’écorce d’agrumes et une pointe de sel.

La délicatesse de ce vin de champagne offre de nombreuses possibilités d’accords avec des mets fins à base de poissons ou de crustacés. Comme tous les grands champagnes de la Maison, quelques années supplémentaires de vieillissement sont nécessaires pour obtenir une maturation optimale.

La Réserve 1998

La cuvée prestigieuse Dom Ruinart La Réserve 1998 est issue exclusivement de chardonnay. Pour la Maison Ruinart, le temps est une force, non une faiblesse : les vins issus du chardonnay évoluent lentement, à l’instar des autres cépages champenois.

La Maison pratique une politique qui nécessite un vieillissement en caves exceptionnellement long : neuf ans en moyenne pour un Dom Ruinart et jusqu’à quinze ans pour une réserve spéciale comme celle de 1998. Les flacons sont ensuite tournés à la main, une fois par jour, selon un savoir-faire ancestral. Ce rituel dure plusieurs mois jusqu’à la maturation complète du champagne.

Sa robe est d’un jaune doré très lumineux avec des bulles d’une finesse extrême qui s’expriment fortement en bouche. Il est puissant et équilibré. Les arômes, aux notes de fruit sec, de tilleul et d’aubépine font de cette cuvée spéciale un champagne prestigieux, digne de la réputation de la Maison Ruinart.

Champagne Ruinart Réserve 1998

R de Ruinart

Ce champagne, à l’image de la Maison, est reconnaissable par le design de sa bouteille, raffiné et incomparable. Il est composé de 40 % de chardonnay, de 40 à 45 % de pinot noir vinifié rouge et de 10 à 15 % de meunier. Sa robe est brillante avec des reflets d’or. Son premier nez est fruité, avec des accents de pomme reinette, de poire et d’amande fraîche.

Le second est plutôt brioché. Ses bulles d’une grande finesse sont persistantes en bouche. Ce champagne, rond et frais, aux notes pralinées, est harmonieux et délicat. La finale est longue et laisse le chardonnay dévoiler toute sa fraîcheur si caractéristique. Parfait pour l’apéritif, il se déguste avec des fruits de mer ou du poisson. Il accompagne aussi des fromages locaux à affinage court.

L’édition Millésimé

La cuvée Ruinart millésimée est issue de grands crus : 45 % de chardonnay et 55 % de pinot noir. Sa couleur est jaune pâle, limpide, avec des reflets verts et cuivrés.

Ce vin de champagne, plutôt sec, est dense et vif en bouche. Son premier nez est très frais, avec des notes de fruits croquants (pomme verte, poire) et une pointe d’épices. Le deuxième nez découvre des arômes d’amandes et de noisettes grillées. C’est un vin vigoureux, avec une finale longue et corsée.

Ce champagne est parfait à l’apéritif en toutes circonstances et saura sublimer une viande blanche, des crustacés ou un poisson à la crème et aux épices.

Dom Ruinart Rosé Millésimé

Le champagne Dom Ruinart Rosé millésimé est composé de 83 % de chardonnay et de 17 % de pinot noir qui lui donnent ce corps si caractéristique de la Maison. Sa robe est d’un orangé lumineux, aux reflets cuivrés. Son premier nez est frais. Il révèle des saveurs de fruits à noyau cuits dans l’alcool.

Ses bulles sont fines, mais bien présentes. Son deuxième nez est puissant et équilibré, avec des notes de tabac et d’épices. Il accompagnera avec élégance des langoustines, ou du saumon. Il saura aussi vous étonner au moment du dessert avec une soupe de fraises fraîches.

Voilà, j’espère vous avoir éclairé sur la gamme et que vous saurez désormais quelle bouteille de champagne choisir, afin pour vous permettre de ne pas vous tromper lors de votre prochain achat !