L'huile est la forme sous laquelle le CBD (cannabidiol) est le plus consommé. On en trouve différents types qui offrent plusieurs possibilités d'application.

Connaître les modes d’emploi est nécessaire pour une utilisation convenable. Je vous présente les différentes utilisations de l’huile de CBD, un produit légal en France, depuis quelques mois maintenant.

Qu’est-ce que l’huile de CBD et d’où vient-elle ?

L’huile de CBD est souvent conditionnée dans des flacons munis de compte-gouttes. Elle est fabriquée avec du cannabidiol extrait des fleurs et feuilles du chanvre ou cannabis sativa. Le CBD est l’un des cannabinoïdes ou composés chimiques majeurs que l’on trouve dans cette plante.

Pour extraire le CBD utilisé pour produire l’huile, des plants de chanvre cultivés dans des conditions environnementales favorables sont récoltés et traités. Seules les variétés certifiées et sélectionnées avec soin sont utilisées. Grâce à différentes méthodes d’extraction (CO2 supercritique, solvant liquide, l’huile alimentaire, etc.), le cannabidiol est extirpé de la matière végétale. L’extrait de CBD de qualité pure subit des manipulations pour donner les différents types d’huiles, à savoir :

  • l’huile de CBD à spectre complet ou full Spectrum,
  • l’huile de CBD à spectre large ou Broad Spectrum,
  • l’huile d’isolat de CBD.

Le produit à spectre complet contient toutes les molécules présentes dans la plante de chanvre. Il bénéficie de l’effet d’entourage qui le rend plus puissant. L’huile de CBD à spectre large est similaire à celle décrite précédemment. Elle est riche de toutes les molécules du chanvre, sauf le THC. Ce dernier est écarté lors de la phase de purification grâce à un traitement spécifique.

En ce qui concerne l’isolat de CBD, il contient essentiellement le cannabidiol. Les autres principes actifs présents dans le chanvre sont éliminés. C’est la forme la plus pure sous laquelle cette molécule est disponible.

prise huile CBD voie sublinguale

© Can Stock Photo / grejak

L’utilisation de l’huile de CBD est-elle légale en France ?

La réglementation en France autorise la production, la vente et la consommation du CBD sous certaines conditions. Pour être licites, le cannabidiol et les produits dérivés comme l’huile de CBD doivent avoir une teneur en THC inférieur à 0,3 % selon l’arrêté du 30 décembre 2021. Il est important de vous renseigner sur l’huile de CBD afin de vous assurer que son taux de THC est conforme à la réglementation. L’arrêté du 30 décembre 2021 mentionne clairement que le CBD n’est pas une drogue.

Le THC (tétrahydrocannabinol) est la molécule psychoactive du chanvre. Consommé à forte dose, il peut entraîner l’addiction ou l’intoxication et provoquer l’euphorie. Contrairement au CBD, le THC est considéré comme une substance stupéfiante, une drogue. Il est interdit de produire, de vendre ou de consommer cette molécule, même si l’on peut trouver des traces dans le CBD et ses produits dérivés. L’huile de CBD est licite en France et dans la plupart des pays d’Europe. Vous pouvez l’utiliser en toute quiétude à condition qu’elle renferme le taux réglementaire de THC.

Comment utiliser l’huile de CBD à différentes fins ?

L’huile de CBD offre une diversité de modes d’utilisation. Chaque profil en fonction de ses attentes choisit le mode de consommation qui lui convient le mieux. On vous présente les différentes manières d’utiliser le liquide concentré en CBD.

L’huile de CBD par voie sublinguale

L’huile de CBD est souvent consommée par voie sublinguale. Ce mode de consommation consiste à mettre quelques gouttes de l’extrait sous la langue à l’aide d’un compte-gouttes. En contact avec la muqueuse buccale, l’huile est rapidement absorbée. L’utilisation du produit par voie sublinguale offre une diffusion rapide. Cependant, il est nécessaire de respecter le dosage indiqué sur l’étiquette de la boîte. Chaque organisme tolère le CBD à différents degrés.

L’utilisation de l’huile de CBD par voie topique

L’huile de CBD intègre la composition de nombreux produits cosmétiques. Elle peut être appliquée directement sur la peau pour une diffusion à travers les pores et le derme. Le mode d’emploi consiste à mettre au contact de la peau le liquide chargé en CBD et masser la zone par des mouvements circulaires. Quelques gouttes suffisent pour ce faire. Vous pouvez également mélanger l’huile avec des produits cosmétiques.

L’application externe de l’huile de CBD nécessite de préparer le derme à recevoir le liquide. Il s’agit de nettoyer correctement la peau pour faciliter l’absorption rapide des molécules de cannabidiol et accélérer le temps de diffusion. L’huile appliquée sur la peau agit sur une zone ciblée. Seule une petite quantité du produit intègre la circulation du sang.

L’huile de CBD dans l’alimentation et les boissons

L’huile de CBD peut être ajoutée à vos préparations culinaires. Vous pouvez mettre quelques gouttes de ce produit dans votre nourriture comme les yaourts, les jus de fruits, les boissons, etc. Pour préserver les propriétés de la molécule de CBD, il n’est pas recommandé d’ajouter le liquide dans des préparations soumises à une forte température. L’association de l’alimentation avec l’huile de CBD favorise une diffusion lente de la molécule. Celle-ci doit d’abord passer par le tube digestif avant d’intégrer la circulation sanguine pour être métabolisée.

Y a-t-il des effets secondaires potentiels à l’utilisation de l’huile de CBD ?

L’utilisation de l’huile de CBD n’est pas nocive pour la santé, contrairement au THC. Toutefois, la prise régulière de ce produit peut s’accompagner de certains effets secondaires mineurs selon la tolérance de l’organisme de chaque utilisateur et le mode de consommation choisi. La consommation de l’huile de CBD peut provoquer des troubles gastro-intestinaux. Rares, ces effets secondaires se manifestent par de brèves crises de diarrhée.

D’autres personnes peuvent constater une réduction de l’appétit suite après avoir consommé de l’huile de CBD. Ceci s’explique par l’interaction entre cette molécule et les sécrétions qui provoquent la sensation de faim. Le liquide riche en CBD peut potentiellement entraîner chez certaines personnes un état de somnolence. C’est pourquoi il est déconseillé de conduire juste après avoir consommé du CBD. L’huile du cannabidiol peut dans certains cas provoquer une sécheresse buccale en raison de sa relation avec les récepteurs endocannabinoïdes des glandes salivaires.

La nausée est également l’un des effets secondaires associés à la consommation du cannabidiol. En fonction de la sensibilité de votre intestin, vous pouvez souffrir de vomissements passagers après la prise de l’huile de CBD. Il faut rappeler que la seule consommation de ce produit n’est pas responsable des sensations de nausée. Pour contrôler ou éviter ces effets secondaires potentiels, on vous recommande d’utiliser le CBD à petite dose pour permettre à votre organisme de s’habituer en douceur. Privilégiez une huile de CBD de qualité et prenez le temps de lire l’étiquette du produit.

consommation huile CBD

© Can Stock Photo / grejak

Quelques conseils pour choisir la bonne huile de CBD

Le choix d’une bonne huile de CBD est nécessaire pour une utilisation sereine. Tenez compte de la qualité du produit et de la tolérance de votre organisme. Vérifiez la provenance du CBD, son type et la technique d’extraction. Privilégiez l’extraction du cannabidiol au CO2 supercritique. Celle-ci vous garantit un article sans résidus toxiques. L’extraction à l’huile alimentaire permet également d’avoir une huile pure.

Choisissez un article fabriqué avec du CBD issu de l’agriculture biologique. Vérifiez la teneur en THC du produit. Elle doit être inférieure à 0,3 % conformément à la réglementation. Privilégiez un fournisseur qui indique clairement les informations utiles à sa traçabilité sur l’étiquette du produit.

Choisissez le type d’huile et la concentration qui conviennent à votre organisme. Pour une personne non habituée, il est préférable d’opter pour une huile à faible concentration pour permettre à l’organisme de s’adapter. Le type d’huile doit s’accorder à l’effet ou aux effets que vous recherchez.