Converse

Histoire de la marque converse

La Converse est un incontournable de la mode, un symbole, mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi cette chaussure pourtant si simple a accédé à cette folle renommée ?

Suivez-moi pour une petite leçon d’histoire sur Converse, ou comment une chaussure devint iconique…

À l’origine de Converse

Je vous emmène en 1908 à Malden, une petite ville au nord de Boston (Massachusetts) où Marquis Mills crée sa fabrique de chaussures d’hiver, la « Converse Rubber Shoes Compagny », « Converse » étant un hommage à la mère de Mills qui portait ce nom.

Ce sont alors des bottes fourrées à semelles en caoutchouc, des chaussures de ville ou destinées aux travailleurs. Le succès est au rendez-vous puisque la Converse est déjà en 1910 la chaussure la plus vendue, la première fabriquée en masse.

Les bases sont posées, mais ces chaussures sont encore loin d’être celles que nous connaissons bien…

La Chuck Taylor : La Converse

Une étape essentielle vers la Converse moderne est franchie en 1917 quand Mills a l’idée, pour se diversifier, de fabriquer des chaussures de basket-ball qu’il pourrait produire toute l’année (la production n’était que saisonnière) : ainsi naquit la Converse All Star.

Cette dernière n’est pas encore exactement notre Converse, même si elle y ressemble… Patience ! C’est une chaussure montante en toile marron (ou en cuir dans les années 20) avec des semelles en caoutchouc. Une pastille est placée au niveau de la cheville, mais au lieu de l’étoile, c’est un « C » avec une croix au milieu.

Le basketteur américain Chuck Taylor est embauché en 1921 et sera l’un des grands représentants de Converse. Ses suggestions améliorent sensiblement le design et le confort de la basket.

En 1932 le fabricant inscrit le nom de Chuck Taylor autour d’une étoile sur la pastille, et instaure les œillets d’aération : ça y est, la Chuck Taylor All Star, la Converse moderne, est née.

De nos jours, elle se décline dans tous les tons (depuis 1966), en cuir ou en toile, en chaussure haute ou basse (dès 1957), et ses variantes côtoient les classiques telle celle aux couleurs américaines créées par Taylor pour les Jeux olympiques de 1936, les premiers incluant le basket-ball.

Les modèles Jack Purcell, One Star, Varvatos et Stars players rejoignent la gamme aux côtés de la Chuck Taylor.

Après quelques soucis financiers, la marque est placée sous le giron de Nike en 2003 et se porte très bien depuis.

Davantage qu’une basket, un symbole de la pop culture

L’histoire de Converse est intimement liée à ceux qu’elle a su séduire. Dès les années 1920, Chuck Taylor instaure ce fonctionnement en promouvant la marque auprès des basketteurs amateurs et professionnels, et la Converse devient la chaussure officielle de la NBA. L’armée américaine a aussi choisi les bottes Converse lors de la Seconde Guerre mondiale.

Cette tendance à s’entourer des grands ne s’est jamais démentie, et ces chaussures populaires sont portées par des personnalités de tous bords, de James Dean à Mick Jagger en passant par David Tennant dans la série Doctor Who.

The Ramones et Kurt Cobain en font quant à eux un symbole punk et rock… Le prestige de ces noms rejaillit sur la marque et lui confère un véritable statut d’icône de la pop culture.

NEWSLETTER
Recevez ma newsletter mensuelle et gardons le contact.
Vos données ne sont pas partagées avec des tiers.