Le bang, qui ressemble à une pipe à eau, est un accessoire utilisé pour inhaler du cannabis et existe sous différentes formes et matières.

Si la plupart des consommateurs de cannabis aiment fumer cette substance illicite sous forme de joints, d’autres préfèrent l’utilisation d’un bang, un accessoire qui s’apparente un peu à une pipe à eau. Je vais vous expliquer dès maintenant tout ce que vous devez savoir sur ce produit qui a pour but la consommation de cannabis legal.

Comment utiliser un bang pour fumer

© Can Stock Photo / ufabizphoto

Qu’est-ce que le bang ?

Un bang, qui peut aussi se prononcer bong, est un accessoire plutôt prisé des usagers de cannabis. Il permet d’inhaler du cannabis pur, sans forcément y ajouter de tabac, ce qui en fait un accessoire aimé parmi les consommateurs qui préfèrent avoir des effets puissants à un moindre coût, selon certains témoignages.

Cet accessoire fonctionne grâce à de l’eau, que l’utilisateur va mettre en état de chauffe à l’aide de son briquet. Nombre de personnes confondent fréquemment le bang avec sa cousine, la pipe à eau. Or, je peux vous dire que les deux ne se ressemblent pas tant que cela, et qu’elles ne servent pas vraiment à la même chose.

En France, le bang est moins populaire qu’en Amérique, c’est peut-être de là que vient cette confusion. Le bang donne la possibilité d’avoir les effets du cannabis à une vitesse dépassant toutes les espérances.

Quelle est l’origine du bang ?

Comme bon nombre d’accessoires utilisés pour fumer certaines drogues, on ne connait pas avec précision la vraie origine du bang, ou bong. On ne peut donc que faire des suppositions quant à la provenance initiale de ce produit. Ce que je peux affirmer, c’est que l’homme, au cours de l’évolution, a toujours utilisé des accessoires qu’il fabriquait de ses mains lorsqu’il cherchait à fumer du tabac ou d’autres substances.

D’ailleurs, le tout premier ancêtre du bang serait, d’après des vestiges retrouvés de part et d’autre du globe, une noix de coco ! Elle aurait été utilisée pour la première fois au cours du 15e siècle, agrémentée d’une paille qui visait tout simplement à aspirer la fumée. À l’époque, la population fumait dans le but d’être de meilleure humeur.

Un autre ancêtre du bang était la corne d’animal, qui était, selon de récentes recherches et fouilles, utilisée dans le même but que les bangs que nous connaissons actuellement. Concernant l’origine géographique exacte de cet accessoire pour fumer le cannabis, les spécialistes ont des avis partagés. Quand certains pensent avec certitude qu’il s’agit d’un produit originaire de l’Inde, d’autres voient en la Perse la terre où le bang fut créé.

Quels sont les composants du bang ?

Un bang, qu’il est possible et même fréquent de fabriquer de ses mains, se compose d’un réservoir dans lequel le consommateur verse de l’eau, et qui comporte, sur l’extrémité ouverte du haut, un emplacement visant à positionner sa bouche pour inhaler la fumée. On y ajoute, sur le côté, un tube creux, à l’extrémité duquel on place l’herbe de cannabis.

C’est ce que l’on nomme le foyer. À l’eau présente dans le réservoir, il est possible d’ajouter des glaçons. D’ailleurs, il faut savoir que la présence d’eau a pour vocation de rendre la fumée plus douce et donc moins agressive lors de l’inhalation.

Quels sont les différents types de bangs ?

Il existe quantité de types de bangs comme vous pouvez en trouver ici, qui diffèrent à bien des égards les uns des autres. De ce fait, je peux vous affirmer qu’il est possible de s’en procurer de diverses matières.

Ils peuvent, ainsi, être fabriqués en bambou, d’ailleurs, le nom initial du bong provient d’un mot d’origine thaïe qui veut dire bambou. Dans le commerce, il y a la possibilité d’acquérir, de plus, d’esthétiques bangs en verre, translucides ou colorés, verre qui, d’après les utilisateurs, n’altère en rien le goût de l’herbe ainsi consommée.

On trouve aussi des produits en acrylique, qui, eux, contrairement au verre qui supporte mal les chocs, ont l’avantage d’être durables. Cependant, l’acrylique de par ses composantes, affecterait plus ou moins sensiblement le goût initial du cannabis. D’autres sont fabriqués en bois, ce qui les rend, en outre, décoratifs.

Il en existe en plastique ainsi que d’autres qui sont façonnés en céramique. La liste n’est bien sûr pas exhaustive, puisque les fabricants ont une imagination parfois débordante pour fabriquer ces accessoires pour fumer !

Même si les différents bangs peuvent différer par leur couleur ou le matériau dans lequel ils sont conçus, ce que je peux vous dire, c’est que le but recherché reste toujours le même.

Leur forme peut varier, tout comme leur matière, dans un but parfois purement esthétique. Ainsi, il est possible de se procurer un bang à carburateur, aussi appelé carbu. Sont nommés ainsi tous les bangs qui, tout simplement, comportent un trou d’air. On peut aussi se procurer un bang à percolateur ; ce dernier sert à rendre la fumée plus douce.

D’autres types voient le jour régulièrement !