Voici un petit guide pour apprendre à bien pratiquer la fellation et avoir du plaisir en couple !

Parmi les pratiques sexuelles répandues, il en existe une qui a ses aficionados et ses opposants : la fellation, et pour cela il est impératif de savoir comment bien sucer !

Certains considèrent cet acte sexuel comme un petit plaisir supplémentaire, d’autres comme un truc passablement trash et même un rien violant pour la personne qui suce. Mais impossible de parler sexe sans évoquer la fellation. Les filles, après avoir donné des conseils pour que vos copains puissent apprendre à faire un cunnilingus, voici quelques conseils pour vous cette fois !

Voici alors quelques conseils pour que cela soit un plaisir partagé inoubliable !

Comment bien sucer

© Can Stock Photo / AtlasStudio

La fellation, ça vous fait peur ?

J’ai déjà rencontré de nombreuses personnes dérangées par le fait de pratiquer la fellation que cela soit hommes ou femmes. Pourtant, la pipe peut aussi être un moment très caliente dans une situation de couple. Mais pour cela, il est indispensable (j’insiste) que les deux protagonistes soient d’accord. Comme pour toutes pratiques sexuelles, c’est avant tout un partage et si les deux sont sur la même longueur d’onde, les deux auront du plaisir, c’est clair!

Si donc vous avez envie d’avoir une fellation, eh bien demandez, mais ne forcez pas. C’est la base. Une personne qui est dans l’obligation de faire quelque chose ne le fera pas aussi bien que s’il y prend également du plaisir, tout simplement. C’est une implication mutuelle et un partage.

Naturellement, si vous en avez vraiment envie et qu’il y a hésitation de votre partenaire, vous pouvez lui expliquer les atouts d’une bonne fellation pour vous naturellement, mais aussi à la personne qui s’apprête à vous faire monter au septième ciel !

Vous pourrez vous apercevoir que beaucoup voient en cette pratique un acte de soumission. Bon, les films pornos ont beaucoup participé à cette vision, c’est vrai. Alors avant même de commencer ce petit jeu sexuel, parlez-en. Expliquez-vous, et détendez-vous. Parce qu’une bonne fellation, ce n’est pas soumettre l’autre, c’est lui donner le contrôle total. Votre partenaire aura votre plaisir entre ses lèvres !

Il est important de bien présenter l’action, mais aussi de votre part de la comprendre. Vous n’êtes pas le roi du monde et si l’autre ne veut pas, alors n’insister pas. Point.

Alors pour une bonne fellation, la discussion est le premier point. Les deux seront plus détendus et pourront mieux partager.

Différentes étapes pour débuter et savoir comment bien sucer!

Communiquer est la première étape donc. Mais ce n’est pas la seule. Il est aussi important de déterminer les envies du partenaire masculin. Certains aiment ce qui va vite, d’autres aiment prendre leur temps. À vous donc de voir à quel groupe appartient votre partenaire. Vous pourrez ainsi déterminer si votre homme veut une fellation (et prise en bouche) rapide et sans véritable préambule ou s’il a besoin de caresses et d’un teasing charnel plus abouti pour prendre son pied. On est tous différents !

C’est aussi le cas pour déterminer la vitesse de l’acte. Plus clairement, on y va vite ou lentement ? Grande question !

Et là encore la réponse va être : « ça dépend ». Bon, si vous n’avez pas pu faire de conférence préalable avant l’acte, vous ne savez pas ce qui va véritablement plaire à l’autre. Alors pour être sûr(e) de ne pas commettre n’importe quoi, pourquoi ne pas alterner ? Moment intense avec une vitesse rapide et moment plus langoureux pour conduire le partenaire au nirvana peuvent se succéder avec talent.

Vous pouvez aussi inclure différentes pressions de vos lèvres pour compléter au mieux le rythme et quelques charmants chatouillis de votre langue. L’improvisation est de mise selon les réactions de votre partenaire. Comme on dit, rien n’est gravé dans le marbre et vous êtes libre de faire ce que vous voulez pour augmenter au mieux son plaisir, mais aussi le vôtre. Et restons dans les phrases toutes faites et ajoutons que rien ne sert de courir. C’est en pratiquant que vous pourrez déterminer les « petites faiblesses ».

Faire une bonne fellation, c’est aussi connaître l’autre sur le bout des doigts ou presque !

Un terrain sans risque

J’entends quoi par là ? Bon, je ne vais pas vous faire l’offense de vous dire où se trouve la petite bête qu’il faut réveiller. Vous devez naturellement avoir une idée précise du lieu où elle se niche. Mais comme tout félin sauvage (!), l’antre de la bête peut ne pas s’avérer aussi propre qu’on le souhaite.

Sans entrer dans le détail, plusieurs partenaires tout disposés à pratiquer la fellation ont été surpris et dégoutés par une « zone de combat » à la limite. Alors, messieurs, pensez naturellement à vous laver avant l’acte. C’est la base. Vous pouvez aussi faire de votre charmant petit jardin un lieu agréable en débroussaillant quelque peu. Pour cela, passez la tondeuse et tondez votre pubis.

Comment faire une bonne fellation ?

Bon, il est maintenant temps de passer à l’acte. Tout est prêt, l’ambiance sexe est à son comble. On y va, voici mes conseils pour savoir comment bien sucer !

Mais quelques conseils peuvent être déjà donnés avant même d’ouvrir la bouche. Ainsi, par exemple, inutile de sortir les dents. Vous faites une fellation, vous ne prenez pas votre casse-croûte ! Bien sucer, c’est avant tout un phénomène de succion. Cela semble logique et pourtant. Dans le feu de l’action, on peut oublier le principe et sortir ses crocs. Et cela fait mal !

Une bonne fellation est faite avec les lèvres, la bouche et parfois la gorge, mais pas les dents !

Vous vous demandez si vous devez avaler votre récompense ? C’est vous qui décidez ! Vous ne voulez pas, vous ne le faites pas. Pas de tergiversation car beaucoup de femmes trouvent cela dégueulasse même si beaucoup d’hommes apprécient éjaculer dans la bouche de leur partenaire, et certains font tout pour augmenter le volume de leur sperm !

On peut naturellement pratiquer la fellation à peu près partout. Avaler la semence pourra alors être très utile pour ne pas salir les lieux. C’est le seul intérêt, car le plaisir ressenti lors de la fellation n’a rien à voir avec ça.

Justement, parlons un peu des lieux possibles pour faire une pipe. Alors, sachez que même si vous êtes de vrais passionnés de la chose, il n’est pas autorisé de pratiquer partout.

Comme tout acte sexuel, c’est personnel et intime et cela doit le rester. Bon, on ne va pas se mentir, c’est toujours mieux quand on enfreint quelques règles (voiture, train, avion, piscine, vestiaire, boîte de nuit…), mais n’abusez pas ! Pour un petit coup rapide, c’est l’idéal. Mais la fellation peut aussi être un moment de complicité plus long. Il faudra alors le partager chez soi ou pourquoi pas à l’hôtel pour sortir des sentiers battus ?

Et c’est tout ?

Discuter, et choisir le lieu, c’est tout ce qu’il faut pour faire une bonne fellation ? Que nenni naturellement !

Voyons à présent ce qui peut faire craquer votre partenaire et qui fera de vous une déesse de la fellation. Vous êtes là pour ça après tout.

Un des trucs les plus simples et les plus émoustillants est de bander les yeux de votre partenaire. Juste sentir votre bouche sur son sexe est déjà un plaisir unique. C’est une façon d’exacerber tous ses sens ce qui améliorera grandement son plaisir.

Une autre chose peut aussi faire plaisir à monsieur : la gorge profonde. Vous voyez déjà de quoi il s’agit sans aucun doute ? Cette technique qui va consister à prendre le sexe le plus totalement possible en bouche apporte un plaisir incroyable à monsieur. Vous pourrez ainsi stimuler toutes les zones du pénis et offrir un plaisir incroyable. Naturellement, cela demande un peu d’entrainement. N’hésitez pas à titiller le frein, une zone particulièrement érotique. Pour cela, laissez faire votre langue.

Une question de taille ?

Bon, on va parler un peu de la taille du sexe. Vous en être fier les gars ? Très bien, mais sachez que si votre pénis est XXL, cela peut être gênant pour la bouche de votre partenaire.

On a ainsi pu déterminer qu’un pénis d’une longueur de 13 cm en moyenne était parfait pour la fellation. Le diamètre a aussi une importance non négligeable. Trop gros, le pénis ne pourra pas bien « être pris en bouche ». Mais là encore, chaque bouche est différente. Alors avant toute chose, testez ! Il n’y a pas de taille idéale.

En revanche, si vous avez un complexe concernant sa taille, il existe des solutions pour agrandir son pénis temporairement en tout cas, comme avec le port d’un anneau (Cock ring) qui va bloquer le flux sanguin et permettre de garder votre pénis plus grand plus longtemps. D’une part cela apportera à votre propre satisfaction, et d’autre part pour peut-être faire plaisir à votre partenaire.

Réussir une fellation, tout un art !

Maintenant, voici quelques conseils supplémentaires pour une fellation parfaite. Une sorte de petit guide.

Avant toute chose, détendez-vous. Vous êtes là pour prendre et donner du plaisir. N’hésitez pas à saliver pour que votre bouche ne soit pas trop sèche. Vous pouvez aussi agrémenter le moment avec une coupe de champagne ou un verre d’eau pétillante. Les bulles vont apporter une touche originale et très agréable pour le pénis de monsieur.

La fellation, ce n’est pas uniquement une bouche et un sexe. Ce sont aussi deux partenaires qui peuvent communiquer ou simplement se regarder. Quelques œillades peuvent pimenter le jeu sexuel.

Celui-ci sera également plus intense si vous variez les positions. Faire une fellation, ce n’est pas uniquement rester à genoux devant son partenaire. Vous pouvez aussi surprendre votre ami lorsqu’il est confortablement assis devant la TV, au lit… Il n’y a pas de limite à l’imagination !

La fellation, c’est la bouche ! Oui, bien sûr, mais vous pouvez aussi faire intervenir d’autres « collaborateurs » comme votre doigt qui passe doucement sur le pénis, votre main qui peut malaxer celui-ci ou encore une plume pour chatouiller coquinement le sexe.

Encore une petite chose, oui je n’ai pas terminé…

Savoir comment bien sucer, c’est bien, mais fellation peut s’avérer être un moment de plaisir intense. Mais c’est aussi un acte sexuel et à ce titre, cela peut être risqué. Différentes MST peuvent, en effet, gâcher le bonheur des partenaires.

Plusieurs IST peuvent être « gentiment » partagées lors de cet acte, comme par exemple, le papillomavirus, la syphilis, l’herpès ou encore l’hépatite B. C’est principalement celui qui reçoit la fellation qui encourt le plus de risque.

En ce qui concerne le sida, celui qui fait la fellation peut avoir plus de risques contrairement à celui qui la reçoit. Néanmoins, il ne faut pas qu’il y ait blessure sur le pénis ou dans la bouche pour éviter tout risque.

Alors pour faire une fellation sans risque, il est très fortement recommandé d’utiliser un préservatif. Celui-ci vous protégera des IST et autres MST sans pour autant ruiner votre plaisir. N’hésitez-pas à vous faire tester régulièrement également et à demander à votre partenaire d’en faire autant.

Pour minimiser encore les risques, n’avalez pas le sperme si vous ne connaissez pas la personne et qu’elle ne se fait pas tester régulièrement. Rincez-vous la bouche si du sperme a été en contact avec celle-ci

Si vous êtes adepte de la fellation, il peut s’avérer très utile d’investir dans une digue dentaire, un bout de latex qui va protéger la zone buccale. Vous en trouverez en pharmacie ou encore dans certains sex-shops. Voilà, maintenant vous en savez beaucoup pour plus savoir comment bien sucer !