Initialement créées pour servir de jouet d'enfants, les trottinettes, en particulier les modèles électriques, sont désormais reconnues comme un moyen de transport à part entière.

Ces dernières années, leur présence dans les grandes villes est de plus en plus remarquable. Cependant, doit-on les considérer comme une bonne option de transport dans les villes ?

Les trottinettes électriques ont envahi nos villes

Même s’il est difficile de prédire leur avenir, l’engouement pour les trottinettes électriques est aujourd’hui une évidence. Ces véhicules sont présents dans toutes les agglomérations et on les retrouve sur toutes les voies urbaines. Selon la fédération française des professionnels de la micro-mobilité, le marché des trottinettes électriques est en pleine croissance. En effet, au détriment des voitures, de nombreuses personnes sont de plus en plus enclines à choisir une trottinette électrique pour leurs déplacements en ville.

Une étude réalisée par Statista en 2021 a révélé que près d’un million de trottinettes électriques ont été vendues en France. C’est un chiffre qui ne risque sans doute pas de diminuer au regard de la praticité et du caractère économique de ce véhicule. Les trottinettes sont très pratiques pour faire face aux variations, généralement à la hausse, du coût du carburant. De même, les propriétaires de ce moyen de transport le trouvent plus pratique pour les déplacements quotidiens de type domicile-travail.

Les autorisations en termes de trottinette électrique

Dans le but d’assurer la sécurité des utilisateurs de trottinette et des autres usagers de la route, les trottinettes électriques ont fait l’objet d’une réglementation. Elle concerne la limitation de vitesse, le port du casque, les pistes de circulation, l’assurance civile et bien d’autres aspects.

La limitation de vitesse

À moins que ce soient des engins homologués, la loi interdit la mise en circulation des trottinettes électriques d’une vitesse supérieure à 25 km/h. Cette interdiction vise surtout le bridage de logiciel qui est proscrit sous toutes ses formes. Ainsi, à partir du moment où une trottinette peut aller à une vitesse supérieure à 25 km/h, elle doit être homologuée pour la route. À cet effet, la loi prévoit deux conditions. L’engin doit arborer non seulement une plaque d’immatriculation, mais également la gravure d’un numéro d’identification.

Les pistes cyclables autorisées

La trottinette électrique ne peut pas circuler sur toutes les pistes. Elle est interdite par exemple sur les trottoirs sauf si son moteur est coupé ou si le maire de la ville concernée l’autorise. En revanche, elle peut circuler sur les pistes cyclables en agglomération et sur les chaussées sur lesquelles la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h. En dehors des agglomérations, seules les voies vertes et les pistes cyclables sont autorisées. Par ailleurs, seules les trottinettes homologuées sont autorisées sur les grandes voies aux côtés des véhicules à quatre roues.

En cas d’atteinte à ces règles, diverses sanctions sont appliquées. Une amende de 135 euros est appliquée aux conducteurs surpris sur un trottoir. Pour les dépassements de la vitesse autorisée, la loi prévoit une amende de 1500 euros. Quant aux engins homologués, une amende de 50 euros est administrée pour les dépassements de vitesse. Elle peut aller jusqu’à 15 000 € et est assortie d’un an d’emprisonnement en cas de dérive.

trottinette électrique en ville

© Can Stock Photo / remains

L’obligation d’avoir une assurance responsabilité civile

L’assurance responsabilité civile est obligatoire pour tous les conducteurs de moyen de déplacement motorisés. Elle est donc aussi exigée à tous les utilisateurs de trottinettes électriques. Face à l’augmentation du nombre d’accidents dus à ces véhicules et à l’augmentation du taux de vol, son importance ne se démontre plus. Ainsi, si vous envisagez d’acheter une trottinette électrique, vous devez penser à souscrire une assurance responsabilité civile.

Les autres interdictions

Le transport de passagers avec les trottinettes est strictement interdit. De même, avant de mettre une trottinette en circulation, assurez-vous toujours qu’elle est dotée de/d’un :

  • feux avant et arrière,
  • avertisseur sonore,
  • freins.

La loi interdit également l’usage des écouteurs pendant les conduites et exige le port du casque et d’un gilet rétro-réfléchissant la nuit.

Les avantages de la trottinette électrique en ville

La trottinette électrique présente de nombreux avantages, en l’occurrence en ville.

Pratique pour éviter le monde dans les transports

La circulation est toujours plus fluide dans les villes lorsqu’on utilise une trottinette électrique. Elle permet en l’occurrence d’éviter le monde dans les transports et représente ainsi une solution parfaite contre les embouteillages. En réalité, la trottinette électrique fait disparaître les contraintes liées au transport en commun dans les villes.

Moins fatigant que le vélo

Les trottinettes électriques sont des véhicules qui peuvent être déplacés sans aucune difficulté. De dimensions réduites, les trottinettes sont plus légères que les vélos, pliables et facilement transportables. Vous pouvez compter sur elles pour vos petites courses en ville. Contrairement aux vélos, elles trouvent facilement leur place dans les trains ou dans le coffre des voitures.

Plus écologique que la voiture

Comparée aux voitures classiques, la trottinette électrique est un véhicule plus écologique. Fonctionnant uniquement sous l’impulsion d’un moteur électrique, elle ne produit ni vapeur ni une quelconque fumée. Elle procure une aération naturelle, ne laissant aucune trace de CO2. C’est ce qui fait d’elle l’un des moyens de déplacement les plus respectueux de l’environnement.

Quelques conseils d’entretien d’une trottinette électrique pour un usage quotidien

Pour éviter les pannes et allonger la durée de vie de votre trottinette, vous devez l’entretenir régulièrement. Cela doit prendre en compte chacun des éléments mécaniques qui la constituent.

Vérifiez les visseries

Sous l’effet des vibrations, certaines des visseries peuvent bouger et fragiliser votre trottinette. C’est pourquoi, avant chaque déplacement, vous devez toujours les vérifier et leur donner un tour de clé s’il le faut. Examinez principalement les visseries :

  • des roues,
  • du pliage,
  • du cadre.

En pratique, un quart de tour suffit généralement pour ne pas endommager les pas des vis. Si vous cherchez à trop serrer, vous pourriez fortement abîmer le mécanisme.

trottinette électrique conseils entretien

© Can Stock Photo / remains

Examinez l’état des freins

Entretenir les freins de votre trottinette électrique est indispensable si vous voulez la garder pendant longtemps. Si le freinage s’allonge, ou si vous entendez un bruit anormal, au moment du freinage, ils ont probablement baissé en efficacité. En fonction du type de frein que vous avez, diverses solutions peuvent être adoptées.

Si les freins sont de type tambour, ils doivent être régulièrement réglés. Cependant, vous pouvez également opter pour le changement de sa mâchoire. Si votre trottinette a des freins à disque, notez que leur plaquette s’use facilement. Pour éviter ces situations, vous devez par moment la vérifier et la changer avant qu’elle ne s’use.

Vérifiez l’état des pneus

Ce sont les pneus de la trottinette qui offrent le plus de confort à son conducteur. Au moins une fois par semaine, ils doivent être examinés. Vous devez vérifier s’ils ont perdu de l’air ou s’ils ne sont pas crevés ou abîmés. En revanche, les roues en gomme ne nécessitent aucun entretien. Elles doivent juste être changées quand elles sont usées. Pour savoir si elles sont usées, vérifiez s’ils leurs dessins ont complètement disparu. Si c’est le cas, alors c’est le moment de les changer.

Prenez soin de la batterie

La batterie est le composant le plus important de toutes les trottinettes. Vous devez lui accorder une attention particulière, car sans elle, votre véhicule perd son utilité. Lui imposer des cycles de charge inadéquats peut réduire progressivement sa durée de vie.

Prenez votre trottinette électrique dans les transports

Que ce soit dans le train, le bus ou le métro, il est possible de voyager avec sa trottinette électrique. Ce petit véhicule à moteur électrique étant léger et pliable, il est facile à stocker et à transporter. Ainsi, pour les déplacements en train, il vous faut juste le plier et le ranger dans sa valise afin de le protéger des chocs. Cependant, évitez de vous présenter aux heures de pointe pour que votre trottinette ne soit pas une nuisance pour d’autres passagers.

Idéalement, vous devez occuper les places se trouvant près des portes lorsque vous transportez votre trottinette. Par ailleurs, il faut faire preuve de beaucoup de vigilance surtout aux heures de pointe, pour ne pas être victime d’un vol. Ces règles sont valables aussi bien aux voyages en métro qu’en bus. Toutefois, retenez que certains modes de transport public ont des restrictions qui ne vous permettent pas de prendre votre trottinette avec vous.