Découvrez 5 choses fondamentales à savoir sur les simulateurs de vols, prêt à décoller ?

Les simulateurs de vol sont des appareils surprenants de technologie. Ils ont le mérite d’avoir une grande utilité, tant pour les amateurs que pour les pilotes professionnels. Il y a en vérité pas mal de choses à savoir quand on s’intéresse aux simulateurs de vol.

Dans cet article, je vais tenter de vous apporter un éclairage pour que vous compreniez mieux les tenants et aboutissants de ces appareils, il faut bien le dire, un peu hors du commun.

Guide sur les simulateurs de vol

© Can Stock Photo / studiostoks

1. À quoi servent les simulateurs de vol ?

Les simulateurs de vol ont plusieurs objectifs. Ils servent d’une part aux pilotes professionnels. Ces derniers peuvent s’entraîner à voler dans des conditions très réalistes. Les simulateurs de vol constituent donc un véritable entraînement pour les pilotes chevronnés. Mais ce n’est pas tout.

Je peux vous dire qu’il est tout à fait possible pour monsieur ou madame tout le monde d’essayer un simulateur de vol. Pour ces personnes, l’objectif est de découvrir les sensations de pilotage d’un avion. Les débutants peuvent bien entendu être accompagnés par des professionnels de l’aviation.

Il y a généralement une place ou deux derrière le cockpit. À noter que l’âge requis pour entrer dans un simulateur de vol est généralement de 10 ans. C’est l’âge nécessaire pour être assez grand et pour pouvoir comprendre les instructions sur le tableau de bord.

2. Quel est le prix d’un simulateur de vol ?

Les prix d’un simulateur de vol sont variables. Tout dépend du type de simulateur de vol et de ses performances. Selon leur localisation, les prix peuvent varier. Les premiers prix d’un simulateur de vol tournent autour de 50 à 60 euros. Mais il s’agit ici de l’entrée de gamme. Après, je pense que tout dépend de la sophistication de l’appareil. Tout dépend aussi du genre d’avion qui est représenté par le simulateur. Sinon, on trouve également des prix qui varient autour de 100 à 250 euros par session.

Le prix va dépendre aussi du lieu où la session de vol est pratiquée. Et je peux vous dire qu’on peut trouver des simulateurs de vol un peu partout en France. Mais il y a quand même des endroits plus réputés que d’autres en ce qui concerne les simulateurs de vol. Les centres les plus prisés sont à Paris, à Toulouse et à Lyon. Mais comme je vous le disais, beaucoup de villes proposent des séances de simulateurs de vol. Pour réservez mon vol sur simulateur, il existe plusieurs sites en ligne qui proposent cette activité ludique, une belle idée cadeau selon moi !

3. Comment les pilotes s’entraînent-ils sur les simulateurs de vol ?

Il faut savoir que les simulateurs de vol sont souvent pleins à craquer. Je dirais donc qu’il ne faut pas perdre de temps. Une séance peut durer environ 4 heures. Il y a en principe un temps préalable de préparation, avant de monter dans le cockpit. Puis au milieu de la séance, il peut y avoir une pause d’une dizaine de minutes.

Après la séance, il y a un débriefing pendant lequel le pilote et le pilote instructeur échangent sur les choses à améliorer. Par ailleurs, je dirais que les heures de nuit sont réservées à la formation ou à l’entraînement, tandis que les heures de jour sont plutôt utilisées pour effectuer toutes sortes de vérifications.

4. Quel est le déroulement d’une session sur un simulateur de vol ?

En règle générale, il y a une procédure particulière quand on fait ses premiers essais sur un simulateur de vol. Tout d’abord, il y a en général un briefing qui peut durer entre 15 et 30 minutes. Pendant ce temps, votre pilote instructeur vous explique les grands principes de l’appareil et les commandes du tableau de bord.

Ce n’est que dans un second temps que vous entrez à bord du simulateur. À ce moment-là, vous entrez dans le cockpit avec votre formateur qui peut parfois se tenir à l’arrière. Il vous aide à prendre en main l’appareil et vous aide pour les manœuvres compliquées. Dans un troisième temps, votre pilote instructeur vous remet un certificat de vol.

Cela peut être aussi un moment de débriefing pour partager vos sensations, vos ressentis, les points éventuels à améliorer pour les prochains vols.

Certains simulateurs sont également proposés pour aider les passagers à gérer leur stress dans l’avion, comme le propose la compagnie Air France.

5. Des simulateurs de vol oui, mais sur quels genres d’avions ?

D’une part, les simulateurs de vol reproduisent des avions de ligne : Airbus A320, Airbus A330, Bo et Boeing 737. Les simulateurs de vol peuvent aussi imiter des avions de tourisme. Enfin, ces appareils réalistes peuvent reproduire des avions de chasse, comme le F-18 Super Hornet, le F-22 Raptor, ou encore le F-35 Lightning II. Il y en a donc pour tous les goûts. Et chaque type d’avion requiert une technique spécifique, ce qui permet de varier les plaisirs.

Ainsi j’espère vous avoir aidé à y voir plus clair sur les simulateurs de vol. Vous voyez donc qu’il y a plein de possibilités différentes pour s’entraîner. Tout le monde peut essayer cette expérience, ce n’est pas réservé qu’aux professionnels. D’ailleurs, un simulateur de vol peut faire l’objet d’un très chouette cadeau original pour les débutants ou amateurs de sensations fortes.