Vous voulez faire des économies pour visiter les parcs nationaux américains ? Le Pass America the Beautiful est fait pour vous.

Un projet de séjour aux États-Unis pour découvrir les parcs nationaux locaux ? Pour simplifier vos visites, le pays a mis en place des formules à prendre en compte pour réduire le coût, mais aussi ne pas perdre de temps. Et parmi celles-ci, le pass annuel appelé sur place America the Beautiful (ou encore Interagency Annual Pass), est particulièrement intéressant si vous envisagez de découvrir différents sites.

Parcs Nationaux aux USA

Les parcs nationaux aux États-Unis

Une fois le pied posé sur le sol américain, vous pourrez explorer pas moins de 61 parcs nationaux. Ces parcs sont gérés par le NPS (National Park Service) qui dépend du Département de l’Intérieur américain. Ces espaces sont répartis sur 29 états et 14 sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Voilà pour la présentation générale.

Ces espaces naturels mettent évidemment à l’honneur les paysages spectaculaires, mais il vous sera aussi possible de vous initier à des pratiques outdoor comme le camping, le rafting ou encore de découvrir l’histoire du lieu.

Visiter les parcs nationaux américains

Pour visiter ces hauts lieux touristiques, vous avez deux possibilités. La première est d’acheter votre ticket d’entrée directement au guichet à l’entrée du parc choisi. Ce billet a une durée de validité de 7 jours et est à acheter pour chaque véhicule entrant dans le lieu. Le coût varie entre 30 et 35 dollars selon le parc sélectionné (il est à noter que les prix augmentent assez fortement et régulièrement ces derniers temps).

L’autre possibilité, celle qui nous intéresse, est le pass annuel qui, comme son nom l’indique, a une durée de validité d’un an. Si vous achetez votre pass en début de mois, il sera valable jusqu’à la fin du même mois l’année suivante.

Il vous faudra dépenser 80 dollars par véhicule. Alors oui, c’est cher si vous ne souhaitez visiter qu’un seul parc durant votre séjour. Et il faut bien l’avouer, cet achat sera inutile. Mais si vous avez plusieurs sites dans votre programme, le pass devient une très bonne idée. Vous n’êtes pas obligé d’utiliser votre pass pour des visites consécutives. Vous pouvez ainsi explorer un parc en mai, un autre en juillet et ainsi de suite durant un an donc.

Si vous souhaitez découvrir plusieurs parcs ou une des forêts fédérales sans oublier les réserves, sites historiques ou encore réserves indiennes, le pass pourra vous être très utile. À noter toutefois, avant d’investir, renseignez-vous par rapport à votre programme. Certains lieux ne sont pas pris en charge par ce pass. Vous devrez alors payer pour les visiter.

Ce pass comprend l’entrée dans le lieu choisi et les frais standard de commodité. Vous pouvez visiter autant de parcs que vous le souhaitez et même retourner plusieurs fois dans le même espace. Celui-ci ne vous donne pas accès aux espaces gérés par les états (state parks). Il faudra aussi vous méfier, car de nombreuses réserves indiennes ne sont pas intégrées dans le programme (Antelope Canyon ou Monument Valley, entre autres).

Pour acheter ce pass, vous avez le choix entre vous rendre à l’un des guichets à d’entrée du parc ou au Visitor Center. Il est aussi possible d’acheter celui-ci en ligne sur UsParkPass.com. Néanmoins, cette solution est chère (25 euros en plus) et peu pratique. Il faut, en effet, faxer un formulaire (il faudra donc encore ajouter cette dépense).

Le pass Beautiful America en détail

Si vous envisagez d’acheter le pass pour camper dans plusieurs parcs nationaux, sachez que les frais de camping ne sont pas inclus. C’est la même chose pour les visites de lieux spécifiques ou encore de location de canoë (ce ne sont que quelques exemples). Ces installations peuvent en effet être gérées par des entreprises extérieures privées. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, pensez à vous renseigner au préalable.

De même, ce pass n’est pas accepté partout. Pour prendre un exemple concret, les zones gérées par l’armée américaine n’entrent pas dans ce programme.

Que vous soyez étudiant, sénior ou handicapé, vous n’aurez aucune réduction sur le prix du pass si vous n’êtes pas ressortissant américain.

Si le pass est accepté dans un parc, il se peut quand même que vous ayez à payer un supplément pour obtenir un permis, par exemple. Ce sera ainsi le cas si vous souhaitez explorer une zone spécifique du parc Zion (comme the Subway ou the Wave).

Le pass se paie par véhicule. Vous pouvez ainsi être seul ou 5 personnes dans la voiture, le prix sera le même. Il peut s’agir de personnes sans lien de parenté. Lors de votre passage aux entrées des parcs, un des signataires du pass doit obligatoirement être présent. Si vous êtes un groupe qui se répartit entre plusieurs véhicules, il faudra un pass par véhicule.

Si vous êtes à moto, le pass donne accès à deux véhicules. Vous pouvez être deux personnes par moto.

Si vous optez pour la visite d’un parc qui se fait par personne et non par véhicule, le pass couvrira 4 personnes ayant plus de 16 ans. En effet, les personnes de moins de 16 ans ne paient pas les entrées dans les espaces nationaux.

Bien utiliser son pass

Lorsque vous achetez votre pass à l’entrée du lieu ou dans le Visitor center, situé généralement juste à côté de l’entrée principale, on vous remettra le document, mais aussi une étiquette vous permettant de placer votre pass bien en vue dans le véhicule ainsi que de la documentation pour préparer au mieux vos visites.

N’hésitez pas avant de vous rendre sur place à vous renseigner précisément sur le lieu où se situent ces entrées. Celles-ci peuvent être nombreuses et certaines peuvent ne pas proposer la vente du pass. Privilégiez celles avec un Visitor center, où vous serez sûr de pouvoir acheter votre pass. Le pass sera signé par la personne responsable de votre petit groupe ou famille.

Lorsque vous passez l’entrée d’un lieu, vous devrez le présenter avec votre passeport au ranger.

Dans certains lieux, vous ne verrez personne pour contrôler votre pass à l’entrée. Sachez qu’il sera tout de même vérifié. Cela peut se faire, par exemple, lorsque votre véhicule sera garé sur une aire de stationnement. Dans ce cas, n’oubliez pas d’afficher votre document (la signature et la date de validité doivent être apparentes). Pour cela, vous pouvez l’accrocher au rétroviseur (avec l’étiquette) ou le déposer sur le tableau de bord. Il doit dans tous les cas être bien visible. Si vous êtes à moto, le pass devra être tout aussi visible et pour cela vous pouvez l’intégrer dans une pochette que vous fixerez sur votre guidon, par exemple.

Mieux vaut ne pas perdre votre pass. En effet, dans ce cas, il ne sera pas remboursé. Vous devrez donc acheter un nouveau pass. Si par hasard, vous oubliez votre pass dans votre chambre d’hôtel et que vous achetiez un nouveau pass pour entrer dans le parc national désiré, sachez que vous ne serez pas remboursé. Confirmation de commande du pass, reçu de cartes bancaires ou encore étiquettes volantes ne sont pas considérés comme des preuves de possession du pass.

Si vous n’avez pas pu acheter le pass lors de la visite de votre premier parc (il n’en avait plus, par exemple), vous pourrez présenter le justificatif d’achat de votre entrée lorsque vous achèterez votre pass plus tard. Le prix sera minoré du prix du billet.

Si vous souhaitez prêter votre pass à une autre personne, pensez à lui faire signer le dos de la carte (il y a un emplacement pour une seconde signature). Sans cela, le pass ne sera pas valide pour cette personne, à moins que vous soyez avec elle.

Il est impossible de revendre votre pass à une tierce personne

Où pouvez-vous aller avec le pass America the Beautiful ?

On ne va pas lister tous les sites accessibles via ce pass, ils sont beaucoup trop nombreux (plus de 2000). Mais on peut toutefois en citer quelques-uns parmi les plus célèbres.

Vous pourrez explorer le Grand Canyon National Park (Arizona), le Blue Mountain Lake (Arkansas), la Vallée de la Mort, le Sequoia Park (Californie), Grand Mesa (Colorado), le site de Canaveral (Floride), le parc des volcans à Hawaï, Great Basin National Park (Nevada)…

Encore une chose à savoir : l’argent récolté par la vente de ce pass sert à entretenir les parcs et permet également de rénover les infrastructures présentes (ou d’en construire de nouvelles).

Si vous envisagez d’explorer différents parcs nationaux (ou autres curiosités sur le sol américain), le pass peut s’avérer être une bonne idée. À condition toutefois de prévoir au minimum 3 ou 4 visites pour rentabiliser celui-ci. Inutile de vous compliquer la vie pour acheter à l’avance votre pass, il vous suffit de payer celui-ci lors de votre première visite d’un parc. Et à vous les grands parcs américains pour en prendre plein les yeux !

5/5 - (1 vote)