fbpx

Musculation des Jambes

Composition des muscles des jambes

En anatomie, la jambe est appelée « membre inférieur » du corps. Elle prend naissance en haut de la cuisse pour terminer au niveau du pied en passant par la cheville.

Sa fonction principale est locomotrice puisque la jambe sert à la marche. La jambe est composée notamment de muscles.

Comme beaucoup de personnes, je me suis mis au sport dans l’objectif de prendre soin de mon corps et, comme tout novice, je n’ai pas jugé nécessaire de m’intéresser à mes muscles.

Et ce qui devait arriver arriva et j’ai eu le droit à une blessure au niveau de la jambe.

C’est à cet instant que je compris que cet incident aurait pu être évité si j’avais pris le temps de comprendre parfaitement le fonctionnement de mes muscles.

Les jambes sont la partie du corps les plus sollicités lors des déplacements, c’est pourquoi il est nécessaire de muscler ses jambes.

La jambe se décompose en trois parties bien distinctes que l’on nomme « loges ».

La loge antérieure

Je vais retrouver cette partie de la jambe dans le tiers inférieur du membre. Cette loge est constituée de 4 muscles :

 La loge latérale

Le muscle long fibulaire : il descend de manière oblique en dorsal et en distal sur la face externe du membre. Il joue le rôle de fléchisseur plantaire du pied sur la jambe, abducteur et rotateur latéral du pied.

En revanche, il ne permet pas l’éversion du pied. Le muscle court fibulaire : il est fléchisseur plantaire du pied sur la jambe, abducteur et rotateur latéral du pied.

Ces deux muscles, avec le muscle jambier postérieur, sont essentiels quant à la stabilisation latérale du pied.

La loge postérieure

On retrouve dans cette loge 7 muscles que l’on peut répartir sur deux compartiments :

Le compartiment superficiel est composé du muscle plantaire et du muscle triceps sural.

Le muscle plantaire part du genou pour se glisser entre les muscles jumeaux et le muscle poplité. Il devient un long tendon en longeant les muscles jumeaux et le muscle soléaire.

Quant au muscle triceps sural, il s’agit d’un groupe musculaire postérieur plus connu sous le terme de « mollet ».

Dans ce groupe de muscles, on retrouve le muscle soléaire et le muscle gastrocnémien. Ce sont eux qui sont sollicités lorsque j’effectue des sauts ou encore lors de la marche en terrain ascendant, comme en montagne ou lors de la montée des escaliers.

Le muscle soléaire va permettre au pied de s’étendre, au talon de se lever. Je peux maintenir la position debout grâce à la contraction continue de ce muscle.

Le deuxième compartiment est nommé compartiment profond et il est constitué du tibial postérieur, du polipé, du muscle fléchisseur des orteils et du muscle long fléchisseur de l’hallux. Le tibial postérieur est le muscle le plus profond de la jambe. C’est ce que l’on appelait le jambier postérieur.

Il trouve son origine à la partie supérieure et postérieure des deux os de la jambe (tibia et fibula) pour terminer au niveau de la plante du pied. Ce muscle joue un rôle de stabilisateur au niveau de la cheville, ce qui est essentiel lors de la marche et des courses à pied.

Le muscle poplité se loge à l’arrière du genou sous la forme d’un triangle. Il permet la rotation du tibia et la flexion du genou. Le muscle fléchisseur des orteils se situe sur la face postérieure du tibia jusqu’à la dernière phalange des quatre derniers orteils.

Quant au muscle long fléchisseur de l’hallux, il est le muscle propre du gros orteil et se loge dans la partie postérieure de la jambe jusqu’à la face plantaire.

NEWSLETTER
Recevez ma newsletter mensuelle et gardons le contact.
Vos données ne sont pas partagées avec des tiers.