Vous ne savez pas comment faire un noeud de cravate ? Sachez qu'il existe de nombreuses méthodes mais une seule suffit !

Une cravate est une bande de tissu dont la seule utilité est de se conformer à une norme d’élégance apparue au 20e siècle. Elle se porte avec un costume et est généralement portée par les hommes ; même si de nombreuses femmes l’ont adoptée. Mais alors comment faire un noeud de cravate ?

Comme vous le savez, une cravate se porte autour du cou, sous le col de la chemise et son nœud se sculpte par-devant, soit devant une glace ou à l’aveugle.

Elle est devenue ainsi, un élément de décor qui doit s’harmoniser avec l’ensemble porté : à rayures, uni, Jean, chapeau, etc. D’où ces motifs aux variations infinies.

Comment faire un noeud de cravate ?

Les nœuds de cravate

Le nœud de cravate peut être conçu de manière serrée ou lâche. Le port de la cravate étant le signe d’une appartenance sociale (celui qui travaille le plus souvent), le nœud doit être fait avec le plus grand soin.

Il en existe de nombreuses variations. Il existe de nombreux nœuds de cravate :

  • Le plus simple, le quatre mains
  • Le nœud Victoria
  • Le William Thomson ou nœud double simple inversé
  • Le Windsor ou nœud double
  • Le demi Windsor
  • Le Saint-André
  • Le Plattsburgh

Certains mathématiciens obsédés par leur cravate ont dénombré jusqu’à 266 682 manières de nouer sa cravate. Mais en général une seule méthode ou deux suffisent.

faire un noeud de cravate

La méthode la plus simple en procédant devant un miroir

Attention vos gestes sont inversés, mais vous l’aurez compris, la méthode reste ici la même. D’abord, vous devez enrouler la cravate autour du col, sous le col de chemise.

Comme vous le voyez, la cravate possède une partie large et une étroite. La partie large doit pendre de manière importante par rapport à la partie étroite :

  1. Vous devez faire croiser la bande large au niveau de la couture liant les deux parties de cet élément d’élégance.
  2. Faites le tour du brin étroit avec le plus large et tendez légèrement.
  3. Le bout large passe sous le bout étroit et apparaît à l’envers dans votre miroir (couture arrière visible).
  4. La partie large fait le tour du petit nœud en passant devant votre menton et revient dans la boucle.
  5. Vous serrez à votre convenance pour régulariser le volume du nœud et pouvoir l’aplatir. Si vous aimez ce dessin, vous sculptez une fossette au milieu du nœud.

how to tie a tie

Pour l’enlever : soit vous desserrez le nœud coulant et faites passer l’ensemble par-dessus votre tête ou vous dénouez complètement le nœud pour éviter ainsi de froisser le tissu.

L’histoire de la cravate

La cravate s’est beaucoup démocratisée ces dernières années et est selon moi devenue un accessoire de mode incontournable. Bien qu’elle ne représente aucun intérêt pratique, la cravate est un apparat qui habille nombre d’hommes et parfois même de femmes.

Aujourd’hui portée lors d’occasions spéciales ou en accompagnement d’un costume pour afficher un dress code affirmé, il faut remonter au temps de l’Empire romain pour voir les premiers ports de cravates. Sous le règne de l’empereur Trajan, les soldats de l’armée romaine portaient un foulard, plutôt qu’une véritable cravate, comme titre honorifique.

De même que plus tard, les armées du premier empereur chinois, Qin Shih Huang, portaient une étoffe autour du cou, que l’on considérait comme un signe distinctif d’appartenance impériale.

A lire aussi Comment bien porter un jean slim ?

En France, c’est sous le règne de Louis XIII que l’on retrouve les premiers foulards noués autour du cou, tel que les portaient les soldats croates recrutés alors par la monarchie. Certains disent d’ailleurs que le mot cravate serait une interprétation du mot croate. Mais c’est à la cour du Roi Soleil, Louis XIV que la cravate devient un véritable ornement vestimentaire et tous les gentilshommes de l’époque redoublaient d’imagination pour créer des cravates élégantes en y ajoutant dentelles et soies diverses.

C’est après la Seconde Guerre mondiale, dans les années 1950 que le secteur de l’industrie textile fait apparaître une cravate plus classique que l’on nommera la régate et qui, aujourd’hui encore est à l’origine de toutes les cravates contemporaines.

Nous lui trouvons aujourd’hui une taille en diagonale avec une pointe dans le tissu. C’est à un inventeur New-Yorkais, Jesse Langsdorf, que nous le devons après qu’il ait eu l’idée de la confectionner avec trois parties de tissu.

La cravate est désormais portée chaque jour par des milliers de personnes à travers le monde et reste un élément indispensable à toute garde-robe, y compris la mienne.