Costume homme

Histoire du costume pour hommes

Pièce phare du dressing masculin, le costume habille les hommes depuis près de 250 ans. Composé d’une veste et d’un pantalon assortis, il peut être complété par un gilet.

Il s’agit alors d’un costume trois-pièces, également appelé « complet-veston », ou plus simplement « complet ». Vous voulez en savoir plus sur l’histoire du costume pour hommes ? Je vous raconte tout !

18e siècle : une Révolution dans la garde-robe masculine

Sous l’Ancien Régime, les aristocrates arborent le costume de cour, au style très chargé avec ses broderies, rubans et couleurs vives. Il est progressivement remplacé par l’habit à queue, plus sobre, qui apparaît en Angleterre vers 1780.

Le jabot de dentelle fait place à la cravate, et le pantalon des révolutionnaires français s’impose face à la traditionnelle culotte. Ainsi commence la petite histoire du costard !

19e siècle : les premiers costumes trois-pièces

Au début des années 1800, les dandys britanniques portent des redingotes, des queues-de-pie et des jaquettes, accompagnées d’accessoires comme le chapeau haut de forme, indispensable jusqu’à la Première Guerre mondiale.

Sous l’ère victorienne, le costume s’assombrit : le noir, imposé par la Reine Victoria lors de son veuvage, domine et devient la couleur de l’élégance. Au milieu du 19e siècle, la mode masculine se simplifie, privilégiant le confort et les coupes larges, avec l’apparition des costumes de sport.

En 1855, le roi Édouard VII est le premier homme à porter un costume complet conçu dans le même tissu.

20e siècle : l’avènement du costume pour hommes

Au début du siècle dernier, le veston se généralise et le costume se démocratise. Longtemps réservé à la noblesse, il est désormais synonyme de sérieux pour les travailleurs de toutes classes sociales, des ouvriers aux hommes d’affaires.

Très en vogue dans les années 1930, le costume croisé est supplanté dès le milieu du 20e siècle par le costume droit, actuellement le plus porté. La couleur anthracite concurrence le noir, aujourd’hui privilégié pour les soirées et le deuil. La flanelle grise apparaît dans les années 1940, et le bleu marine dans les années 1950.

Le smoking, constitué d’une veste à revers en satin et d’un pantalon à galon de soie, se popularise après la Seconde Guerre mondiale et incarne l’archétype du gentleman moderne façon James Bond.

Pendant les décennies 1960 et 1970, âge d’or de la culture pop et du disco, le costume adopte une coupe skinny près du corps, avec le pantalon pattes d’éléphant typique de cette époque.

Les années 1980 sonnent le retour du minimalisme, avec des coupes droites puis slim à partir des années 1990.

Le costume pour hommes aujourd’hui

De nos jours, le costume reste une pièce maîtresse de la garde-robe masculine et s’adapte à toutes les occasions : travail, soirées, cérémonies, mariages…

J’apprécie particulièrement ce vêtement intemporel, qui me permet de varier les styles selon mes envies : chic en costume-cravate, ou décontracté en costard-baskets. La tendance actuelle met en valeur la silhouette grâce aux vestes cintrées et aux pantalons ajustés.

Les teintes claires (beige, bleu) ont également fait leur entrée, et des accessoires comme le nœud papillon ou la cravate en maille reviennent en force.

Je vous invite à suivre mes conseils pour savoir comment porter un costume et choisir la coupe la mieux adaptée à votre morphologie !

NEWSLETTER
Recevez ma newsletter mensuelle et gardons le contact.
Vos données ne sont pas partagées avec des tiers.