Mon guide complet des techniques d'épilation pour les hommes avec explications concernant chaque technique et ses applications.

Avec les changements de la mode, le poil semble avoir perdu la faveur de nombreux hommes. De plus en plus, ils tentent de faire disparaître leur pilosité, qu’elle soit apparente (visage) ou discrète (corps). l’Épilation homme n’est plus un tabou : Entre le rasage des jambes chez les hommes ou encore du rasage du pubis, chacun fait ce qu’il veut !

Je vous propose un tour d’horizon des différentes méthodes présentes sur le marché, avec une analyse de chacune d’entre elles pour en déterminer les forces et les faiblesses.

Ce guide complet de l’épilation masculine vous permettra de choisir la meilleure méthode en fonction du résultat que vous visez et de la quantité d’efforts que vous êtes prêt à investir pour l’atteindre.

Guide épilation homme

© Can Stock Photo / tommyandone

Le bon vieux rasage

Bien entendu, il s’agit de la moins définitive des méthodes, mais je suggère de nous y intéresser un peu afin d’établir des bases de comparaison. Chez certaines personnes, les poils poussent lentement et sont plutôt fins et peu pigmentés, ce qui leur permet de garder un aspect imberbe pendant quelques jours après un simple rasage.

Le principal problème du rasage est la repousse des poils. Contrairement aux croyances populaires, les poils ne repoussent pas plus fort. Il s’agit seulement d’une illusion : un poil non coupé a un bout fin, tandis qu’un poil coupé a forcément un bout épais.

Donc, lors de la repousse, le poil paraît plus épais… mais de toute façon c’est cette apparence qui compte. De plus, vous pourriez devoir traiter des poils incarnés de manières régulières si raser votre corps est un rituel fréquent. L’épilation homme a aussi des contraintes !

La pince à épiler

Étant donné que le principal défaut du rasage est le fait qu’il coupe les poils, nous devons nous intéresser aux méthodes qui attaquent le problème à la racine, si j’ose dire. En effet, le but de toute méthode d’épilation dite définitive est de retirer le poil dans son entièreté, c’est-à-dire avec son bulbe.

Correctement maniée, la pince à épiler est un instrument incontournable de toutes les salles de bains (hommes et femmes confondus !). Elle saisit le poil, le plus près possible de sa base, le serre et le retire avec son bulbe. Encore faut-il savoir bien l’utiliser.

Tout d’abord, les principales pinces utilisées sont la pince à bouts plats et la pince à bouts biseautés. Les autres formes de pince ne sont pas vraiment recommandées. Ensuite, il faut toujours veiller à l’hygiène et à désinfecter la pince et la zone traitée avant et après l’épilation. N’oubliez pas que l’épilation laisse des trous dans votre peau (ceux qui contenaient le bulbe) et que des microbes malveillants pourraient profiter de l’aubaine pour le coloniser.

Ensuite, il faut tirer doucement, dans le sens du poil, et privilégier l’épilation poil par poil plutôt que d’essayer de gagner du temps en retirant plusieurs poils en même temps.

Cette méthode est très efficace, mais – vous l’aurez compris – ne sera adaptée qu’à des zones très limitées. À moins d’y consacrer toute la journée, ce sera difficile d’épiler ses jambes ainsi… et certainement pas pour épiler son dos ! Elle est donc réservée à certaines zones du visage, en particulier les sourcils et le pourtour des lèvres, ou bien pour cibler quelques poils isolés qui auraient l’idée de pousser au milieu d’une joue.

La cire à épiler

C’est la méthode classique d’épilation générale la plus connue mais la moins utilisée pour l’épilation chez les homme. Il s’agit d’enduire la zone à traiter de cire chaude, facile à se procurer sur le marché. Il en existe de toutes les sortes, y compris en applicateur roll-on.

La cire chaude est plutôt liquide, ensuite elle durcit en refroidissant et emprisonne les poils. L’important ici est le timing : la chaleur de la cire dilate les pores de la peau, ce qui rend l’épilation beaucoup plus facile (lisez, moins douloureuse). Il faut donc retirer la cire, d’un geste rapide et précis, tant qu’elle est encore chaude.

Le résultat est intéressant, car il permet de garder l’aspect épilé pendant trois à quatre semaines. La méthode s’applique surtout sur les zones larges et peu sensibles comme les bras, les jambes ou le maillot, mais les plus téméraires peuvent également l’utiliser sur le visage ou sur les aisselles.

Mon conseil pour l’efficacité du traitement : à moins d’utiliser une cire de grande qualité capable de prendre des poils de 2 millimètres, il vaut mieux laisser les poils repousser assez loin que pour tous les attraper. Et dernier conseil, pensez à traiter votre peau post-épilation pour l’adoucir et la réhydrater, par exemple avec de l’huile d’Argan.

L’épilation définitive au laser

Il s’agit d’une méthode indolore consistant à utiliser un rayon laser pour attaquer le follicule du poil et le détruire. Je sais que ceci paraît barbare, mais le laser est réputé pour son extrême précision : il se faufile le long du poil, suivant sa pigmentation à la mélanine, pour atteindre le bulbe et le follicule. Ainsi, il épargne tous les tissus autour du follicule, ce qui garantit une peau saine.

Grâce à la destruction du follicule, le poil ne peut théoriquement plus repousser. En pratique, il repoussera, mais à chaque traitement il y en aura de moins en moins et ils seront de plus en plus fins.

En revanche, à moins d’utiliser des techniques récentes spécialisées, le laser ne fonctionne pas très bien sur les poils très clairs, et peut laisser des traces sur les peaux foncées.

Je vous conseille de bien vous renseigner et de suivre les instructions avant votre séance d’épilation au laser. En effet, il vous faudra raser la zone à traiter deux jours avant la séance, afin que l’énergie du laser puisse se concentrer sur la base du poil.

La technique de la lumière pulsée

Parfois confondue avec le laser, il s’agit d’une technique proche de celle-ci. La chaleur de la lumière concentrée détruit le poil, mais ici l’appareil présente une surface de traitement plus large. Comme la technique est moins précise, elle peut même être utilisée à la maison avec un appareil du marché.

Le principal inconvénient par rapport à la technique au laser est que la lumière pulsée requiert un nombre plus important de séances. Il vous faudra compter environ 5 mois avec une bonne dizaine de séances pour éliminer la majorité des poils. Si vous êtes tentés de le faire à la maison, le gain de temps ne sera pas garanti, car les appareils du marché sont plus petits et servent à traiter des zones restreintes (aisselles, maillot).

L’électrolyse pour un résultat permanent

Cette dernière technique consiste à utiliser une aiguille pour injecter un courant électrique dans la peau et détruire le poil et ses racines. En pratique, il s’agit de la plus définitive de toutes les techniques… mais elle comporte deux contraintes majeures.

Tout d’abord, si vous trouvez un épilateur à électrolyse sur le marché, fuyez ! Ces appareils sont de moins en moins commercialisés. Je ne peux que vous conseiller de passer par un professionnel réputé pour effectuer ce traitement, car il requiert une grande précision et concentration.

Ensuite, l’électrolyse cible chaque poil l’un après l’autre… il s’agit en réalité d’un épilateur électrique. De ce fait, elle ne peut être utilisée que sur des zones restreintes, en particulier sur le visage. Même ainsi, une séance peut durer deux heures.

Le but de l’épilation définitive est, bien sûr, d’obtenir un résultat qui tienne le plus longtemps possible. Cela étant dit, aucune technique n’est totalement définitive, il vous faudra forcément recommencer le traitement à des intervalles réguliers. La question est de savoir quelle quantité de traitements vous accepterez de subir pendant un laps de temps (une année, par exemple) pour conserver un aspect épilé aussi longtemps que possible ?

Derniers conseils sur l’épilation pour homme

Je vous conseille vivement de toujours passer par des professionnels. Non seulement le geste sera plus précis, en plus ils vous donneront des instructions importantes pour soigner votre peau. En général, après une épilation définitive de type laser ou électrolyse, il vaut mieux éviter d’exposer sa peau au soleil. Il faut donc bien choisir sa saison !