Boire un bon vin, c’est bien mais comprenons-nous vraiment ce qu'une étiquette de bouteille de vin veut dire ? On se fait un petit décryptage !

comment lire une bouteille de vin

Si vous êtes amateurs de vin et champagne comme moi, vous ne vous êtes peut-être jamais posé cette question . Il faut savoir qu’il y a une règlementation stricte en France et dans beaucoup d’autres pays avec des mentions obligatoires à afficher sur l’étiquette d’une bouteille de vin.

Si les bouteilles de vins peuvent avoir une forme différente, les étiquettes elles, doivent respecter des règles à la fois légales mais également pour faciliter la lecture pour le consommateur.

Je prends le temps de les lire sauf quand j’ai la chance d’être servis dans un grand restaurant ou à bord de la classe affaire d’Air France, où je me laisse surprendre par les someliers.

Comment lire et comprendre une étiquette de bouteille de vin ?

Voici les principales choses à savoir pour lire et comprendre une étiquette de bouteille de vin en France :

  • Zone de production du vin AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). Cette appellation doit être répétée s’il est fait mention d’un nom de cru, de marque ou de cépage.
  • Le nom de l’embouteilleur, ainsi que l’adresse de son principal siège. Cette mention signifie que le vin a été mis en bouteille sous la responsabilité du viticulteur ou du négociant.
  • Indication de la teneur en alcool
  • Volume du vin contenu dans la bouteille

Informations facultatives d’une étiquette de bouteille de vin

Il y a également des infos facultatives sur une bouteille de vin qui ne sont pas obligatoires mais qu’il ne faut pas négliger pour autant.

Pour vous, voici une liste d’informations à connaitre pour vous permettre de faire votre choix et trouver le vin qui vous correspondra :

  • Le millésime, qui correspond à l’année de vendange
  • Nom de l’exploitation agricole : du château, du cru, du domaine, ou de la marque
  • Représentation exacte ou stylisée du château, du domaine, de la marque ou du logo concerné
  • Le mentions traditionnelles (par exemple : cru bourgeois, 1er cru, 2ème cru…)
  • Le nom d’un ou de plusieurs cépages
  • Couleur et type du produit
  • Récompense décernée au millésime en question par un organisme officiel.
  • Un numéro peut être donné à la bouteille.

Petit conseil :
Choisissez une étiquette sobre. Les grands crus n’ont pas besoin de vanter le côté esthétique de la bouteille.

Pourquoi investir dans le vin ?

Il est difficile aujourd’hui de trouver un placement assurant un rendement intéressant. Si vous êtes amateur de vin, n’hésitez pas à diversifier vos placements, en investissant sur un actif de prestige qui n’est pas indexé sur les fluctuations des marchés financiers.

Si vous ne savez pas quel vin acheter et que vous n’êtes pas en mesure d’identifier une etiquette pour un vin de prestige qui prends de la valeur au fil du temps, vous pouvez vous faire accompagner par une équipe de professionnels expérimentés et passionnés par leur métier. Vous investirez ainsi dans un domaine socialement responsable, qui est l’un des fleurons de notre économie.

En faisant ce type de placement, vous ne prendrez quasiment aucun risque car vous allez investir dans un produit qui s’exporte très bien partout dans le monde, et qui se bonifie avec le temps jusqu’à atteindre sa période d’apogée gustative.

Il s’agit donc d’un excellent placement sur la durée. Vous pourrez choisir la formule la plus adaptée à vos envies sur le site de notre partenaire. Vous aurez ainsi l’occasion d’acheter des Grands Crus et de les garder, les revendre ou les consommer.

 

Ça y est, grâce à ces infos, maintenant on a le droit de se la raconter en soirée mais on n’oubliez-pas que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et qu’il faut donc le consommer avec modération.