Avant d'acheter un bateau à moteur, je vous conseille de vérifier ces 5 éléments afin d'effectuer un achat en toute sérénité.

L’achat d’un bateau à moteur peut parfois être le projet de toute une vie. Avant d’investir, assurez-vous donc que le bateau que vous achetez est parfaitement adapté à vos projets de navigation. Tout simplement parce que l’achat d’un bateau adapté à vos besoins et à vos préférences peut vous procurer un maximum de plaisir et des moments inoubliables, tout comme l’achat d’une voiture de luxe !

1. Avoir connaissance de la fonction motrice du bateau

Comme son nom l’indique, le moteur joue un rôle central dans un bateau à moteur ou un yacht à moteur. En conséquence, je me dois de consacrer suffisamment de temps au moteur lors de l’inspection. Mais à quoi précisément faut-il que je fasse attention lors de l’achat d’un bateau à moteur ? Tout d’abord, les informations de base sur le moteur doivent être obtenues auprès du vendeur :

  • Pendant combien d’heures le moteur peut-il tourner ?
  • Quel type de moteur est installé ?
  • Y a-t-il encore des pièces détachées ?
  • Y a-t-il des faiblesses ou des problèmes connus avec ce type de moteur ?

Je dois ensuite vérifier le niveau d’huile, oui comme pour une voiture ! Si une couleur laiteuse peut être vue, cela indique de l’eau dans l’huile. Je dois également vérifier les bougies pour voir si elles sont fuligineuses. Lors du démarrage du moteur, je dois m’assurer que le bruit de fonctionnement est doux. Afin d’éviter que le propriétaire ne fasse chauffer le bateau à moteur avant la date de l’essai routier, il faut se présenter un peu avant la date convenue.

conseils achat bateau à moteur

© Can Stock Photo / Elisanth

2. La vue de l’électricité sur le bateau

Le prochain élément d’évaluation sur la liste de contrôle d’achat de bateaux consiste à examiner le système électrique du bateau. Renouveler ou réparer le câblage sur le bateau est un travail très ardu et parfois compliqué. S’assurer donc que le câblage passe le moins possible sous le pont ou dans des coins sombres et étroits est une bonne idée. Il convient également de vérifier si le câblage est correctement fixé, posé et étiqueté. Avec des câbles emmêlés, les défauts électriques sont extrêmement difficiles à identifier et à corriger.

Afin de compléter l’évaluation du câblage, je dois absolument vérifier si les connexions enfichables sont protégées contre la corrosion. De plus, tous les appareils électriques et les lumières à bord doivent être vérifiés pour leur fonctionnalité.

Il est également judicieux de jeter un œil à la boîte de sécurité. De nombreux fusibles de différents fabricants ne sont pas nécessairement un mauvais signe, mais l’on doit se renseigner sur les problèmes qui ont conduit au changement au fil des ans, et s’ils ont été résolus.

3. La vérification des pompes et de la coque du bateau

Pour vérifier les pompes avant d’acheter un bateau, la pompe est allumée et je vérifie si elle fonctionne correctement. La pompe de cale est particulièrement importante. Cependant, sa fonctionnalité ne garantit pas que l’interrupteur à flotteur fonctionnera. Pour cette raison, un contrôle est également requis lors de l’inspection pour déterminer si la pompe s’active d’elle-même en cas d’urgence. De plus, les pompes pour toilettes, lavabos, douches et réservoirs doivent être vérifiées pour les défauts avant l’achat.

Dans le cas des bateaux en acier, la coque du bateau peut d’abord être examinée pour déceler la rouille. S’il y a de la rouille, il faut vérifier si elle n’est que superficielle ou profonde. D’autres points d’évaluation qui devraient être pris en compte pour la coque du bateau sont de savoir si l’épaisseur du matériau est encore suffisante, les soudures sont bien faites et les accessoires de coque sont correctement protégés contre la corrosion.

4. L’état de l’intérieur et du longeron pour les dommages

L’élément suivant sur la liste de contrôle pour évaluer un bateau est l’intérieur :

  • L’intérieur est-il fait de matériaux de haute qualité tels que le contreplaqué marin ? Ou est-il composé uniquement de matériaux bon marché tels que le carton compact ?
  • Les portes et les tiroirs peuvent-ils se fermer correctement ou sont-ils déformés ?
  • Y a-t-il de la moisissure sur le bateau ?
  • Quel est l’état de la peinture de la coque et de la structure du pont du navire ?
  • Les suites capitonnées sont-elles en bon état ou les suites sont-elles déjà usées sur le navire ?

Si les longerons se cassent ou se détachent de la coque du bateau, cela crée des problèmes importants. Il est cependant difficile de vérifier les longerons de la liste de contrôle. Souvent, vous devez vous faufiler à travers des écoutilles ou ramper dans la cale. Avec une lampe de poche puissante, on devrait avoir une bonne idée de l’état des longerons et s’assurer qu’il n’y a aucun dommage visible.

Les commandes sont-elles toujours intactes ?

Les commandes sont le dernier élément de la liste de contrôle pour un bateau à moteur ou un yacht. Tout d’abord, le bateau doit être vérifié pour s’assurer que le gouvernail est complètement braqué des deux côtés et que les commandes fonctionnent bien.

Ceci est suivi d’un contrôle de l’hydraulique et des câbles pour les dommages et les défauts. Une fois que j’ai pu vérifier que la chaîne est correctement tendue et que la rouille ne s’est pas encore formée, il peut alors être vérifié si un timon d’urgence est disponible et peut être facilement inséré.

Outre les détails contractuels lors de l’achat d’un bateau, le bateau lui-même doit également être soigneusement examiné afin d’identifier d’éventuels défauts. Une liste de contrôle pratique pour l’achat d’un bateau peut souvent aider, à l’aide de laquelle on peut travailler sur les composants les plus importants du bateau. Néanmoins, il est conseillé de se présenter avec un expert pour inspecter et évaluer l’embarcation.

Une fois que tous les points de la liste de contrôle ont été cochés et que j’ai acheté un nouveau bateau, il ne manque plus qu’une place sur un port pour le stationnement. En France, il existe une grande variété de ports où vous pourriez stationner votre engin.

Vous pouvez par exemple choisir le Port de Cassis, un petit coin de Provence entre Marseille et La Ciotat. Le Port de Honfleur, dans le département du Calvados en Normandie, se constitue d’un port de pêche, d’un port de plaisance, d’un port de commerce et finalement d’un port naval et fluvial spécialisé.

Construit en 1970, le port de Calvi quant à lui est le plus important port de Corse, caractérisé par son impressionnante structure fortifiée. Enfin, le port antique de La Ciotat est situé au cœur de la ville, à l’embouchure du Rhône.