Vous recherchez des paysages à vous couper le souffle ? Voici mes conseils pour savoir quand partir en vacances au Canada.

Si je vous dis hockey sur glace, sirop d’érable, caribou, vous penserez irrémédiablement au Canada. Encadré par trois océans, Atlantique, Pacifique et Arctique, ce territoire septentrional de l’Amérique du Nord attire chaque année de nombreux touristes en quête de panorama boisé à couper le souffle, mais alors quand partir en vacances au Canada !

Le Canada est aussi renommé pour faire partie des pays les plus froids du monde. Contrée qui a pour nous l’avantage de détenir de fortes communautés francophones. Si vous êtes un peu frileux ou à l’inverse friand de sport d’hiver, il est essentiel que je vous guide sur les périodes phares afin de bien préparer vos vacances.

Hautes et moyennes saisons, douces et ensoleillées : Mi-avril à fin Octobre

Chaque saison possède ses propres atouts, comme si cet immense pays s’adaptait aux envies des touristes afin qu’ils tombent sous son charme. Toutefois, l’été reste la période climatique la plus favorable, surtout pour ceux supportant mal les hautes chaleurs. En effet, le mercure dépasse rarement les 30 degrés, excepté dans certaines zones qui passent de la canicule à des hivers les plus rigoureux.

Ainsi, de mi-juin à septembre, c’est avec légèreté que vous pourrez profiter des grands espaces naturels qui sont la fierté du Canada. L’occasion rêvée pour de grandes randonnées dans les Rocheuses, de découvrir la splendeur des chutes du Niagara près de Toronto à retrouver dans sa rubrique dédiée.

À quelle période de l'année visiter le Canada?

Panorama du Mac Bow dans le parc national Banff, en Alberta – © Can Stock Photo / peterwey

Cependant, cette période estivale possède quelques désavantages, notamment la forte affluence touristique faisant exploser tous les prix. J’ai pu remarquer également une hausse des précipitations d’avril à août qui peuvent parfois gâcher les visites et les activités extérieures.

En Automne, la plus grande ville du Canada avec deux millions et demi d’habitants qu’est Toronto demeure très agréable et bien plus abordable financièrement. Malgré la chute des températures, celles-ci restent douces et confèrent des décors somptueux de par les teintes chatoyantes des feuillages.

À lire aussi : Découvrez les secrets du passeport canadien

De septembre à octobre, l’été indien vous permet de découvrir les fameux quartiers pittoresques tels que le Toronto Distillery District décrit dans l’un de nos autres articles.

Vous pourrez profiter d’une vue vertigineuse en haut de la tour CN, flâner au bord du lac Ontario, arpenter les ruelles de ses îles… Le mois d’octobre, c’est aussi le moment idéal pour observer les baleines à bord d’un kayak. L’effervescence s’éveille également en Automne à Toronto, c’est une saison dynamique qui regorge d’animations : la Nuit blanche, le festival international du film de Toronto, le JFL42…

Basses saisons, économiques et sportives : Novembre à fin mars

Propice pour tous les sports d’hiver, la longue période allant de novembre à fin mars sera la favorite des passionnés de hockey, de traîneau, de luge, de raquettes ou de motoneige.

Avec une centaine de stations rien qu’au Québec et des hauteurs de neige impressionnantes pouvant atteindre les 5 mètres, les skieurs trouvent assurément leur bonheur. Les hivers au Canada ont la réputation d’être glaciaux, à juste titre.

Un équipement adéquat pour vous tenir chaud est nécessaire. Les conditions climatiques sont assez défavorables de mi-novembre à décembre, avec des températures avoisinantes les — 40 degrés pour certaines régions. Beaucoup de sites sont fermés, limitant drastiquement les possibilités de visite.

De ce fait, le tourisme urbain est en berne, une certaine manière de retrouver une ambiance chaleureuse, en particulier lors des fêtes de fin d’année. Montréal est une ville incontournable en cette saison.

La métropole du Québec est la deuxième cité la plus peuplée du Canada. Découvrez mon article « 11 choses à absolument faire à Montréal en hiver« , riche en idée comme passer une soirée à l’Igloo Fest ou faire du patin à glace au Vieux-Port, puis y déguster des queues de castor ou de la poutine.

Quand visiter Montréal ?

Horloge du vieux port de Montréal – © Can Stock Photo / boerescul

Des activités uniques que vous ne pourrez pas pratiquer à un autre instant de l’année. La riche gastronomie locale vous aidera à résister au froid, plusieurs adresses gourmandes sont présentées dans la catégorie concernant Montréal sur mon blog.

Une autre période parmi les plus économiques pour organiser votre voyage est de séjourner au printemps. Financièrement, le mois le plus compétitif est celui d’avril, car il se situe entre deux saisons. La fonte des neiges rend les sports d’hiver impraticables, toutefois, il ne fait pas encore assez chaud pour les activités estivales.

Les très longs hivers laissent la place à des temps pluvieux accentués de mars à début juin, selon les secteurs. À cela s’accompagne le retour des journées ensoleillées et des températures plus douces.

Si en partant à l’étranger vous comptiez comme moi observer la faune locale, c’est le moment parfait. Les ours sortent de leur hibernation à la fin avril, et les orques épaulards font leur grand retour près des littoraux vers la mi-mai. La renaissance de la végétation offre un spectacle ahurissant de splendeur. De quoi promettre des randonnées inoubliables et le Canada est LE PAYS pour cela !

Avant de quitter le Canada, rassemblez-vous dans une traditionnelle cabane à sucre afin de suivre la coutume et de fêter l’arrivée du printemps. Un pays, qui j’espère, restera gravé dans vos plus beaux souvenirs maintenant que vous avez quand partir en vacances au Canada !