Choisir sa doudoune est bien moins simple que vous pourriez le croire. Voici mes cinq conseils pour bien la choisir et rester au chaud !

Vous n’êtes pas sans savoir que la doudoune est déjà depuis quelques hivers à la mode. Le problème est qu’à cause de cet engouement, les boutiques proposent aussi bien des produits de très bonne facture, comme des vestes de mauvaise qualité. Je me propose de faire le point sur les éléments que vous devez vérifier avant d’acheter votre future doudoune messieurs !

comment choisir sa doudoune hommes

(c) The North Face

1. La construction d’une doudoune

Pour bien choisir votre doudoune, il est important de comprendre son fonctionnement. Sans cela, vous risquez d’être déçu ou d’avoir l’impression que vous vous êtes fait avoir, alors qu’il n’en est rien.

Une doudoune est composée de 3 couches. Pour commencer, vous avez une doublure intérieure. Elle doit laisser passer l’air pour que vous ne transpiriez pas trop lorsque vous la portez. Aussi, elle ne doit pas être trop fine pour qu’elle garde toutes ses propriétés dans le temps et que le garnissage ne passe pas à travers.

La seconde couche est la couche isolante. J’y reviendrai un peu plus tard, car il y a beaucoup de choses à dire sur ce point.

Pour finir, vous avez le tissu extérieur. Il est tout aussi essentiel que les deux autres couches. C’est lui qui va donner le style à votre doudoune, mais il doit aussi emprisonner l’air pour garantir une bonne isolation. Elle doit être également déperlante, voire imperméable, si vous voulez pouvoir la porter même lorsqu’il pleut. J’attire votre attention sur ce dernier point, car beaucoup de doudounes prennent l’eau très vite. Dans ce cas, même la meilleure doublure ne fonctionnera pas et vous allez rapidement avoir froid.

En plus, il vous faudra regarder du côté du cloisonnement. Il s’agit des coutures qui vont maintenir en place le garnissage et qui vont également donner un style à votre doudoune. Il y a deux manières de faire. La plus courante concerne les coutures transversales. Cela permet de mettre vos formes en valeur. Il faudra par contre laver votre doudoune avec un programme délicat et avec un produit adapté, surtout si elle est en plumes.

L’autre option est le cloisonnement en H. Vous aurez des coutures horizontales et verticales. Cela permet de bien maintenir l’isolation. Par contre, la doudoune est plus volumineuse et des ponts thermiques peuvent se créer, donnant une sensation d’air froid qui passe à travers la doudoune.

2. Le garnissage

Avant de vous parler du garnissage en lui-même, sachez que l’épaisseur ne fait pas forcément la chaleur. Il est loin le temps où pour avoir chaud, il fallait porter un manteau qui vous faisait ressembler à un bonhomme d’une célèbre marque de pneumatique.

Que vous optiez pour un garnissage en plume ou en synthétique, le principe est toujours le même : emprisonner la chaleur de votre corps pour vous isoler du froid extérieur. Maintenant que ces petites précisions importantes sont faites, passons à l’isolation.

La plume

De manière générale, elle peut être garnie avec des plumes d’oie ou de canard. Selon les spécialistes, les plumes de canard sont un peu moins performantes, mais aussi beaucoup moins chères. La raison à cela est que nous mangeons bien plus de canard que d’oie.

Une autre chose que vous devez savoir, c’est qu’on utilise deux types de plumes, et ce, quel que soit le volatile. La plume proprement dite et la plumette, appelée également duvet. Cette dernière est beaucoup plus petite et aussi beaucoup plus performante thermiquement.

Les fabricants vont faire un savant mélange entre les plumes et les plumettes, pour vous offrir de la chaleur et du confort. Vous vous en doutez peut-être, toutes les plumes ne se valent pas. Pour mesurer leurs capacités à emprisonner l’air, on parle de cuin.

  • Entre 300 et 500 cuin : la doudoune a une capacité thermique moyenne
  • Entre 500 et 700 cuin : vous pouvez utiliser votre doudoune par tous les temps
  • Au-dessus de 800 cuin : Il s’agit de produits haut de gamme conçus pour la haute montagne.

Les plumes n’ont pas que des avantages, elles sont parfois plus chères que le synthétique avec une performance thermique moindre. Elles sont aussi et surtout bien plus complexes à nettoyer.

Le synthétique

C’est aujourd’hui le garnissage le plus utilisé dans les doudounes, mais comme pour les plumes, tous les garnissages ne se valent pas. Avant de voir comment reconnaître un garnissage de qualité, il est important de savoir que la plupart de vos futures doudounes seront garnies avec des fibres de polyester.

J’espère que vous avez de bonnes lunettes, car il va falloir chercher sur les petites étiquettes pour connaître le grammage.

  • Entre 40 et 80 g/m2 : il faudra réserver ce type de doudoune uniquement pour la mettre sous une veste afin de gagner en chaleur.
  • Entre 80 et 120 g/m2 : vous aurez entre les mains une doudoune polyvalente sans forcément être très chaude.
  • Entre 120 et 200 g/m2 : c’est parfait pour affronter les grands froids ou pour partir au ski.

Attention, certaines technologies ne vont pas annoncer un grammage. Elles utilisent des procédés qui leur sont propres, pour garantir un confort thermique optimal.

Les doudounes en synthétiques ont le gros avantage de pouvoir facilement passer en machine et d’être bien meilleur marché. Par contre, la fibre possède une durée de vie bien plus faible que la plume.

5. Le look

Ce conseil peut vous sembler surprenant, mais la tête est responsable de 20 % des déperditions de chaleur. Alors, autant la garder bien au chaud en choisissant une doudoune avec une capuche, un peu comme la doudoune the north face.

Quant aux poches des fermetures éclair, elles vous permettront de ne pas voir l’air chaud s’échapper. Dans le même esprit, il est impératif que celui-ci soit capable de bloquer le passage de l’eau, sans quoi vous risquez de réduire les capacités thermiques de votre doudoune, voire de les perdre totalement, car la plume n’aime pas l’eau.

Pour la couleur, choisissez des couleurs intemporelles pour pouvoir la porter les années suivantes. Le noir reste toujours une valeur sûre. La doudoune est à porter avec un costume, ou un jean, un pull avec ou sans chemise en dessous et une écharpe assortie à celle-ci !

Le prix

Ne vous laissez pas abuser par celui-ci, car un prix élevé n’est pas forcément un gage de qualité. N’oubliez pas que dans le prix, il y a également toute la communication et le marketing. Alors, méfiez-vous d’une doudoune qui s’affiche sur les publicités en 4X3 dans les transports en commun. Le prix doit toujours être fixé en fonction des trois premiers points que je viens de citer.

L’enseigne

Bien entendu, libre à vous d’acheter votre doudoune où bon vous semble. Sachez toutefois que les fabricants qui proposent des produits de qualité, avec un réel savoir-faire, ne souhaitent pas voir leurs produits dans les rayons de supermarché. Je vous conseille plutôt de vous orienter vers des magasins de sport qui vendent toute l’année des produits destinés à la pratique des sports de montagne ou sur des sites spécialisés.