Comment profiter de Londres sans dépenser outre mesure ? Voici 5 activités à faire à moins de 50 euros.

Ah Londres ! Big Ben, la City, Buckingham Palace ou encore le palais de Westminster… Une ville incontournable que l’on découvre souvent en voyage scolaire et où l’on revient plus tard en famille ou pour les affaires. Mais voilà, comme dans toutes les capitales, la moindre activité met le budget à rude épreuve.

Certains musées sont hors de prix, sans parler de la restauration et des transports. Néanmoins, il existe quelques activités très abordables, des bons plans à moins de 50 euros qui permettent de découvrir et profiter de la ville sans pour autant se ruiner. Laissez-moi vous guider…

activités à Londres à moins de 50 euros

© Can Stock Photo / samott

1. Suivre les traces de personnages célèbres

S’il y a bien deux personnages qui collent à la peau de cette ville, ce sont Harry Potter et le plus funeste Jack l’Éventreur. On trouve la trace du premier au centre ferroviaire de King Cross, à quelques encablures au nord du British Museum. On replonge dans l’univers du héros imaginé par J.K. Rowling dans le Harry Potter Shop, bien sûr, et sur sa fameuse plateforme 9/4 où l’on peut prendre à moindres frais une photo souvenir. Je ne vous cache pas que parfois, le lieu est un peu fréquenté !

Pour ceux qui sont plutôt tendance crimes non élucidés, rien de mieux qu’un road trip à la nuit tombée sur les lieux arpentés jadis, couteau à la main, par celui qu’on surnommait Jack the Riper. Tout se passe dans le quartier de White Chapel, non loin de la Tour de Londres. Parcourez les rues qui étaient autrefois le terrain de chasse du plus célèbre tueur en série. Angoisse assurée !

Pour moins de 10€ vous aurez un aller-retour en ticket de métro !

2. Sillonner la ville en bus

Non je ne parle pas d’un tour en bus touristique avec un ticket à plus de 100 euros, mais de vous perdre dans Londres ! Quitte à visiter Londres, autant le faire en Routemaster, ce vieux bus du même rouge écarlate que les cabines téléphoniques et que l’on nomme aussi bus à l’impériale. En étant muni d’une Oyster Card (carte de transport), dont le prix est assez abordable, l’embarquement à bord de ces mammouths des transports en commun londoniens est un incontournable.

Attention, la plupart ont été modernisés. Donc pour prendre place dans un Routemaster old school, je vous conseille la ligne 15, qui roule depuis la Tour de Londres jusqu’à Trafalgar Square, en passant par la cathédrale Saint Paul. Embarquement direct par la plateforme arrière, et c’est parti pour près d’une demie-heure de visite au rythme de la circulation londonienne.

3. Voyager à l’intérieur même de Covent Garden

Fan de musique, d’épices et de livres anciens ? C’est Covent Garden qu’il vous faut. Je recommande sincèrement cette ancienne place de marché attenante à la cathédrale Saint Paul, en plein cœur de Londres.

L’Apple garden a gardé sa fraîcheur d’antan et propose encore aujourd’hui des produits locaux qui régaleront les papilles de n’importe quel gourmet. Mieux encore, il y a toujours un groupe en train de jouer un petit air de musique ou carrément un concert ouvert à tous et qui fait vibrer ses spectateurs.

Si vous passez par là, prenez un café Chez Antoinette, un lieu trop mignon !

Entre mélodies et senteurs, une ou deux heures passées dans ce lieu font à coup sûr oublier le temps souvent maussade de la capitale, et sans forcément dépenser un pence.

4. Prendre de la hauteur au Sky Garden

À Londres, il y a Shard, le plus haut bâtiment d’Europe qui culmine à 310 mètres de hauteur et qui offre depuis la rive sud de la Tamise une vue imprenable sur la ville. Oui, mais voilà, je ne vous cache pas que pour y accéder, il faut débourser quelque 30 livres, ce qui n’est pas donné si l’on vient en famille… Surtout lorsque l’on sait que sur l’autre rive se trouve Sky Garden et son fameux Sky Pod Bar !

Implanté au dernier étage du gratte-ciel que l’on nomme le Talkie-Walkie, il offre lui aussi une vue sensationnelle sur la capitale. Et je vous assure que c’est largement assez haut ! Le jardin est entièrement ouvert au public. Vous pourrez apercevoir en un instant tous les monuments qui font la beauté de Londres, et observer derrière d’immenses baies vitrées les bateaux qui naviguent en contrebas. La seule contrainte ? Penser à s’inscrire pour la visite gratuite sur le site officiel du Sky Garden !

5. Profiter, tout simplement

Pourquoi payer pour admirer ? Je vous avoue que les rues de Londres sont à ce point atypiques qu’il est absolument inutile de dépenser le moindre billet pour rentrer quelque part alors que tout est visible depuis l’extérieur. Une simple balade à pieds dans Camden Town suffit à en être persuadé.

Au nord de la ville et en bordure de Regent’s Park, ce haut lieu des cultures punk, gothique, disco, voire désormais altermondialiste, en met plein la vue à ceux qui veulent bien se donner la peine de lever la tête. Des façades ornées de tags ou de sculptures toutes plus psychédéliques les unes que les autres.

Une atmosphère de marchés aux puces, une population jeune… Tout y est pour passer un très bon moment, et pourquoi pas apercevoir les demeures où Charles Dickens a vécu et Amy Winehouse nous a quitté.

Encore une fois ici, un simple aller-retour en métro et le tour est joué au niveau budget !