Pour plusieurs raisons, les propriétaires de maison optent pour la location de vacances. Si vous êtes intéressé, découvrez comment vous lancer en toute sérénité.

Dans une location de vacances, les propriétaires louent leur maison privée à des voyageurs pendant une durée de moins de trois mois. Ce genre de location offre plusieurs avantages aux propriétaires : percevoir de revenus complémentaires, amortir le coût du logement, financer les vacances… Bien que l’activité de location saisonnière soit moins réglementée que la location classique, elle est encadrée par des règlements stricts.

Comment mettre sa propriété en location de vacances ?

© Can Stock Photo / Deagreez

Quelques règles à respecter

Sous-louer son appartement durant les périodes de vacances est une pratique légale à condition qu’elle ne dépasse pas trois mois consécutifs. D’ailleurs, cette activité sur la conciergerie airbnb est soumise à certaines règles.

Demander une autorisation

En général, lorsqu’il s’agit d’une résidence principale, l’autorisation n’est pas requise pour une mise en location saisonnière de moins de 120 jours par an. Il est toutefois indispensable d’informer la mairie de la volonté de mettre sa propriété en location saisonnière. Elle va renseigner les démarches à faire et les autorisations à demander.

Si vous n’êtes pas propriétaire de votre logement, et que vous souhaitez le mettre à jouer de manière occasionnelle comme le propose le site Rentola, vous devez absolument obtenir une autorisation écrite de votre propriétaire avant de procéder et définir le cadre de cette sous location.

Rédiger un bail écrit

Il est obligatoire de rédiger un bail en location saisonnière. Signé par le propriétaire-bailleur et le locataire, il doit indiquer quelques informations importantes à savoir :

  • le montant de la location et les modalités de paiement ;
  • durée et dates de la location ;
  • l’adresse du logement loué ;
  • l’identité du propriétaire et celle du locataire ;
  • modalités d’annulation ;
  • le montant prévisionnel de la taxe de séjour ;
  • le numéro d’enregistrement de la location saisonnière.

Le propriétaire doit également fournir un diagnostic ESRIS (État des servitudes, risques et d’information sur les sols).

Faire un descriptif de la location

Avant de louer son appartement, le bailleur a l’obligation de remettre un descriptif du logement au candidat à la location. Ce document doit contenir des informations concernant le bien : son état général, sa nature (appartement, duplex, maison…), le nombre de pièces, sa superficie, le mobilier et les électroménagers disponibles, le prix de la location, la proximité des commerces, des transports communs, des activités, des plages, sa situation géographique… Sous peine d’amende, le descriptif doit impérativement être conforme au logement en location.

Effectuer un état des lieux d’entrée et de sortie

Pour se protéger en cas de litige, un état des lieux complet d’entrée et de sortie devrait être réalisé au moment de la remise des clés et lors du départ du locataire vacancier. Il doit être daté, paraphé et signé par le propriétaire et le locataire. La description précise de toutes les pièces doit être renseignée : l’état des sols, des murs, les appareils électroménagers, les équipements sanitaires…

Déclarer les loyers au fisc

Dans le cadre d’une location de vacances, les loyers perçus par les propriétaires sont soumis à l’impôt sur le revenu. Ils doivent ainsi faire l’objet d’une déclaration dans la catégorie BIC (bénéfices industriels et commerciaux) sous le régime réel ou le régime forfaitaire.

Pour un gain de temps, les propriétaires-bailleurs peuvent recourir aux services de la conciergerie airbnb qui peut se charger des démarches liées à la mise en location saisonnière : photographie du logement, rédaction de l’annonce, gestion des prix, accueil des clients, nettoyage, blanchisserie…

Comment se lancer dans une location de vacances ?

Même pour une location de courte durée, le propriétaire doit louer un logement décent qui est habitable et qui ne présente pas de danger pour les locataires.

Pour être repérés sur les sites de location saisonnière, les propriétaires devraient proposer un calendrier de disponibilité. Grâce à ce calendrier, ils peuvent avoir des demandes de réservation. Gage de sérieux et d’implication des propriétaires, la mise à jour régulière du calendrier permet d’éviter quelques problèmes. Elle permet aussi de remonter une annonce dans un meilleur classement des recherches pour obtenir plus de réservations.

Parmi les premiers critères de sélection des locataires de vacances, le tarif de location est à définir en prenant en compte plusieurs paramètres :

  • l’emplacement géographique : en ville, à la campagne, mer… ;
  • le lieu : la région, zone touristique… ;
  • le type d’hébergement : un loft, une villa, un mobil-home… ;
  • la capacité d’hébergement : le nombre de personnes qu’il peut accueillir ;
  • les spécificités du bien : jardin, piscine, vue… ;
  • la saison : hiver, été, haute ou basse saison…
5/5 - (3 votes)