Chemise pour homme

1 2 Articles plus anciens »

Histoire de la chemise pour hommes

Au départ simple sous-vêtement, la chemise est devenue au fil des siècles une pièce incontournable du dressing masculin. Découvrez avec moi la fabuleuse histoire de la chemise pour hommes.

Des origines qui remontent à l’Antiquité

Oui, je vous avoue que cela m’a surpris aussi ! L’histoire de la chemise pour hommes commence il y a très longtemps, dans l’Égypte antique.

La plus ancienne chemise connue est un tissu en lin retrouvé dans une tombe de la nécropole de Tarkhan et qui date de 3 000 av. J.-C. ! Les Romains portaient également la tunique, vêtement en forme de T et à la coupe droite, considérée comme l’ancêtre de la chemise.

La Camisia, chemise du Moyen-Âge

C’est à cette époque que la chemise commence à se répandre parmi l’ensemble de la population occidentale et que l’on voit apparaître les premières chemises semi-boutonnées.

La « Camisia » (« chemise » en latin) s’utilise alors uniquement comme chemise de nuit ou comme sous-vêtement. Confectionnée en lin, ortie ou chanvre pour les plus modestes, laine ou coton pour les plus riches, la chemise est toujours blanche ce qui permet de la faire bouillir pour des raisons d’hygiène.

Sa longueur reflète le rang social : plus la chemise est longue, plus l’homme qui la porte est fortuné ! Lors des Croisades, les Croisés rapportent des tuniques perses, aux manches coupées et cousues aux emmanchures, qui donneront à la chemise sa structure définitive.

La Renaissance de la chemise pour hommes

Il faut attendre le 15e siècle pour que la chemise s’impose véritablement en tant que vêtement masculin. L’invention du col amovible permet de la porter sous une veste et d’espacer les lavages.

Après la guerre de Cent Ans et l’épidémie de la Grande Peste, de nouvelles techniques de tissage et de teinture se développent, inspirées par l’industrie textile flamande.

Élaborée dans des matières plus nobles comme la soie, la chemise devient un signe d’élégance et de distinction sociale. Le col et les manches se parent de broderies, de dentelles et de divers ornements (collerettes, jabots, fraises, etc.) qui symbolisent le luxe et la richesse.

19e et 20e siècle : l’avènement de la chemise moderne

Dans les années 1850, les ornements disparaissent au profit des plis. Jusqu’alors uniquement fabriquées par des tailleurs, les chemises commencent à être produites en série, suite au brevet déposé par la firme londonienne Brown, Davis & Co of Aldermanbury en 1871.

Avec la démocratisation du costume dans les classes populaires, la chemise se pare de couleurs et de motifs. Dans les années 1930, le col fixe supplante le col amovible.

Après la Seconde Guerre mondiale, on découvre les premières chemises en nylon, ainsi que des chemises à manches courtes ou chemisettes. À partir des années 1960, la chemise se porte aussi sans costume ou gilet, ce qui entraîne l’apparition des poches sur la poitrine.

La chemise pour hommes au 21e siècle

Aujourd’hui, la chemise se décline dans une multitude de formes et tissus. Selon moi, tout homme doit en posséder au moins une dans sa garde-robe !

Habillée avec un costume ou décontractée sur un jean, elle s’adapte à tous les looks et toutes les circonstances. Large et droite, la chemise regular était en vogue au 20e siècle, mais la tendance actuelle favorise la coupe slim, plus ajustée, qui met en valeur le torse masculin.

Le choix de la chemise idéale dépend de votre style, mais aussi de votre morphologie : je vous invite à suivre mes conseils pour trouver la chemise pour hommes qui vous correspond !

NEWSLETTER
Recevez ma newsletter mensuelle et gardons le contact.
Vos données ne sont pas partagées avec des tiers.