L'excellence de son travail aura fait de lui un des chef pâtissier les plus connus au monde, je vous présente mon ami Amaury Guichon.


amaury guichon

Amaury Guichon a 26 ans et est né à Cannes. Franco-Suisse, il a grandi à Genève. Je vais vous présenter un ami, un mec génial mais surtout, un magicien de la pâtisserie.

Très fier à son âge d’être ambassadeur de la pâtisserie française aux USA et dans le monde depuis qu’il y donne des ateliers de patisserie, mais également en Ukraine, au Canada et dans d’autres pays.

Juste avant mon premier cours de boxe, Amaury Guichon a répondu à mes questions, voici donc qui il est…

Quand as-tu commencé la pâtisserie ?

Premier stage en Haute-Savoie à Annemasse à tout juste 13 ans. Ce stage a duré 1 semaine et c’était très difficile, jamais je n’aurais pensé en faire un jour mon métier.

Amaury Guichon, pourquoi la pâtisserie ?

J’ai toujours voulu faire un métier qui transforme des choses à la main et le système scolaire en France m’a laissé croire que j’étais un looser car ce dernier ne me convenait pas. Mon grand frère était surdoué à l’école et à la fac et moi dans la moyenne basse à l’école, je ne trouvais pas ma place.

Dès que jai eu l’opportunité de sortir du milieu scolaire je l’ai fait en devenant cuisinier. Enfin l’occasion pour moi de commencer à travailler tout en restant à l’école en effectuant un BEP.

Un exclu passionné mais talentueux

Très fier d’avoir fait partie de la première émission de TV pro sur la cuisine, à Paris dans « Qui sera le prochain pâtissier? »

« Plus de 80 % des pâtissiers en France sont des hommes »

Pourquoi les États-Unis pour travailler Amaury Guichon ?

Mon père a toujours fait en sorte que je vienne aux USA, il a toujours aimé les USA et j’ai grandi dans l’environnement américain, tout simplement.

Et mon rêve s’est réalisé car depuis quelque temps sur les réseaux sociaux je suis dans le top 6 des chefs pâtissiers dans le monde.

Entre travail dur et hasard, la vie m’a permis d’évoluer et de grandir dans ce pays où tout est possible si on ose.

Comment imagines-tu tes créations Amaury ?

Je n’ai pas le même processus de réflexion que la plupart des chefs… je pense design avant de penser aux goûts et aux textures. La pâtisserie on la mange avec les yeux d’abord et le goût vient juste après.

amaury guichon

Tes inspirations pour penser au design ?

J’adorais faire des expos, des musées, cela m’enrichi et me permet d’imaginer des formes qui pourraient devenir l’une de mes prochaines créations. Je dessine mes idées avant de les mettre en œuvre en cuisine.

J’aime bluffer avec des formes et structures, histoire de faire des œuvres qui feraient que personne ne pense à un seul instant que c’est du chocolat par exemple.

Combien de temps te faut-il pour réaliser une œuvre en chocolat ?

Si je pars sur le fait de réaliser une œuvre vraiment réaliste et je suis une personne qui aime travailler vite et bien, je vais dire qu’il me faut en gros 2 jours de travail pour une belle pièce.

Patisserie de Noël

Amaury, si tu te retrouves chez quelqu’un avec peu d’ingrédients, peux-tu faire quelque chose ?

Non car jai des standards de qualité qui font que je préfère faire une pâtisserie professionnelle que de la bâcler juste pour faire quelque chose.

À partir du moment où tu as réalisé un nouveau concept comme le baba au rhum exotique, qui produit ?

Moi je suis un créateur qui enseigne à mes équipes pour produire. C’est dur de déléguer surtout quand le niveau n’est pas forcément le même car je mets la barre très haute pour chacune de mes réalisations.

Je travaille plus de 10 heures par jour car j’aime profondément ce que je fais et cela fait toute la différence.

Où te vois-tu dans 10 ans Amaury Guichon ?

Mon rêve serait d’avoir une ou plusieurs pâtisseries aux USA en étant à la création et relation clients avec une équipe soudée pour produire.

Un retour en France un jour ?

Non, la France me fait moins envie qu’à l’époque avec avec sa fiscalité et ses problèmes de société actuels. Je gagne beaucoup plus aux USA et ma qualité de vie n’est pas comparable à ma vie parisienne.

J’adore Paris car il y a une belle effervescence dans le milieu de la pâtisserie mais cela n’est pas suffisant pour moi.

Plus chocolat ou fruits Amaury Guichon ?

Chocolat ! Soit je suis gourmand et je penche pour le chocolat soit je pense light et là je vais plus vers les fruits…

Suivez les aventures d’Amaury Guichon sur son compte Instagram.